Ouestaf.com, Premier site sous-régional d'information en Afrique de l'ouest
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

CEDEAO : la Force en attente teste sa capacité au Burkina Faso

Ouestafnews - Quelque 1.270 soldats de dix pays membres de la Communauté économique des Etats de l'Afrique (CEDEAO) mèneront des exercices militaires en juin prochain au Burkina Faso, destinés à tester la capacité de la Force en attente de l'institution sous-régionale.


Ce sera le premier exercice du genre organisé pour cette force qui doit être composée de 6.500 soldats avec l'approbation du Comité des chefs états-majors de la CEDEAO, selon un communiqué de l’organisation sous-régionale transmis à Ouestafnews.
Des représentants de l'Union Africaine et de l'Union européenne ont également participé à la réunion, ainsi que des officiers représentant la France, la Grande Bretagne, les Etats-Unis et les Forces des Nations unies.
Le Général nigérien Hassan Lai, commandant de cette force sous-régionale, a expliqué que l'exercice militaire permettra d'évaluer le statut et la capacité de cette force.
La création d'une force en attente de la CEDEAO, comprenant une unité d'intervention rapide de 1.500 hommes, a été décidée en juin 2004, à la suite de recommandations formulées par l'Union africaine qui a demandé que chaque région géographique du continent mette en place une brigade spéciale, capable d'intervenir rapidement pour restaurer et maintenir la paix dans les Etats en crise.
Elle devrait être opérationnelle à partir de 2010 et permettra d'atteindre les objectifs de développement économique pour lesquels la CEDEAO a été créée en 1975. La Force d'attente est basée à Abuja, au Nigeria, sous le commandement du général nigérien Hassan Lai.
Les multiples situations de crises sur le continent africain, couplé aux difficultés voire à l'incapacité de certains États à assurer leur sécurité ont amené les dirigeants africains à envisager de remédier à cette situation.
Le schéma général adopté par les chefs d'États africains prévoit la mise en place progressive de cette force d'ici 2010. L'essentiel des forces sera en réalité géré au niveau d'organisations régionales : la Communauté Économique des États d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), la Communauté sud-africaine de développement (SADC), l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD), la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC) et l'Afrique du nord.
Chacune de ces régions devra abriter une brigade de la Force africaine en attente (FAA). A l'exception de la CEDEAO et de la SADC, la décision donnant mandat à ces forces d'intervenir reste néanmoins du ressort exclusif de l'Union africaine.

Mercredi 18 Février 2009
Ouestaf News
Lu 1871 fois
Ouestaf News

Derniers tweets
Ouestafnews : Sur cinq salles de classe, les trois sont des abris provisoires construits en «crintin ». Ajoutez-y une cour... https://t.co/oms8LLCtpI
Vendredi 23 Février - 11:54
Ouestafnews : Indice ABABI : pourquoi l’Afrique francophone est absente Ouestafnews – Lancé en 2015 par la Banque africaine de dé… https://t.co/F0xFWOoyfi
Vendredi 23 Février - 10:56
Ouestafnews : Bénin: conseil des ministres du 21 février 2018 (le communiqué) Le Conseil des ministres s’est réuni, mercredi le 2… https://t.co/13qFilOOsB
Jeudi 22 Février - 20:09

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : Hmmm. Interesting. Will he land in a court, handcuffed!? https://t.co/x8yr3t27RF
Vendredi 23 Février - 22:39
Hamadou Tidiane SY : RT @aliounetine16: Ce sont les citoyens de la Cedeao,les médias,la société civile,tous ensemble nous devons faire la promotion de cette Cou…
Vendredi 23 Février - 22:38

Derniers tweets
Momar Niang : #éducation au #Sénégal : ces abris provisoires qui s’éternisent dans les écoles https://t.co/SPRWJxtmFo
Vendredi 23 Février - 10:22
Momar Niang : J'ai 2 nouveaux abonnés, de États-Unis, et plus la semaine dernière. Voir https://t.co/IC104J5bJ7 https://t.co/UVIkAIBKWS
Jeudi 22 Février - 22:58