Ouestaf.com, Premier site sous-régional d'information en Afrique de l'ouest
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Commerce : le Nigeria, premier fournisseur ouest-africain du Sénégal

Ouestafnews - Le Mali et la Côte d’Ivoire ont été les principales destinations des exportations du Sénégal en Afrique de l’Ouest en 2017, au moment où le Nigeria a été le premier fournisseur, indique l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD).


En partenariat avec la coopération japonaise, le Port de Dakar compte d’ici 2020 investir 18 milliards FCFA pour booster le transit vers le Mali. Photo/Ouestafnews
En partenariat avec la coopération japonaise, le Port de Dakar compte d’ici 2020 investir 18 milliards FCFA pour booster le transit vers le Mali. Photo/Ouestafnews
En 2017, le Mali a absorbé 13,7% du volume des exportations sénégalaises, suivi par la Côte d’Ivoire avec 5%, peut-on lire dans le dernier bulletin de l’ANSD sur le commerce extérieur, publié ce mois de février 2018.

Lire également: le commerce intra-africain, rampe du développement

Ce document renseigne aussi qu’entre 2016 et 2016, les exportations du Sénégal, seconde économie de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa, 8 pays), ont connu une hausse de 22,3%.

«Leur (exportations) cumul à fin décembre 2017 est ressorti à 1486,4 milliards FCFA contre 1371,2 milliards FCFA pour la période correspondante de 2016, soit une progression de 8,4% », indique l’ANSD.

Les exportations ont « porté essentiellement sur l'or non monétaire (24,8 milliards de FCFA), les poissons frais de mer (7,8 milliards de FCFA), le ciment (6,2 milliards de FCFA), l'acide phosphorique (4,6 milliards de FCFA) et les produits pétroliers (3,9 milliards de FCFA)», précise la même source.

Toutefois, le volume des échanges avec le Mali et la Côte d’Ivoire traduit un fait souvent relevé par les économistes africaines, autrement dit la faiblesse du commerce intérieur au niveau des Communautés économiques régionales (CER) en Afrique.

A preuve en 2017, la Suisse a été le premier client du Sénégal et a recueilli 21% des exportations de ce pays devant le Mali et les Emirats Arabes Unis (5,7%).

«Une intégration plus poussée des économies à travers un renforcement des interconnexions et une unification des marchés est aujourd’hui considérée comme un idéal de développement », estime sur son site web, le Centre africain pour le commerce, l’intégration et le développement (Cacid), basé à Dakar.

Les échanges totaux entre les pays de l'Uemoa pour l'année 2016 sont estimés à 2.245,8 milliards de francs, contre 2.236,1 milliards de francs en 2015, soit une hausse de 0,4%, note un document de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest, intitulé Rapport sur le commerce extérieur de l’Uemoa en 2016 (dernière édition en date).

Selon ce même document, la Côte d'Ivoire et le Sénégal restent les principaux fournisseurs intra-régionaux, avec respectivement 36,9% et 21,7% des exportations totales en 2016.
 
Le Mali et le Burkina Faso continuent également d'occuper les première et deuxième places des importateurs intra-communautaires, avec respectivement 32,0% et 22,9% des approvisionnements.

Le Nigeria, principal fournisseur

Première économie du continent, est le premier fournisseur africain du Sénégal, représentant 11, 6% du volume des importations sénégalaises.

Au demeurant, le géant africain reste loin derrière la France qui assure 15% des importations du Sénégal, mais devant la Chine (9,6%), les Pays-Bas (7%) et l’Inde (6,5%).

«Comparées au mois de décembre 2016, les importations se sont relevées de 73,5%. Leur cumul à fin décembre 2017 s’est chiffré à 3536,5 milliards FCFA contre 2977,5 milliards FCFA pour la période correspondante de 2016, soit une progression de 18,8% », souligne l’agence publique chargée des statistiques.
 
Entre décembre 2017 et décembre 2016, les principales importations du pays ont trait aux produits pétroliers finis (34,9 milliards FCFA), à l’huile brute de pétrole (34,3 milliards FCFA), aux autres machines et appareils (25,7 milliards FCFA), au riz (13 milliards FCFA) et aux métaux communs (12,5 milliards FCFA).

Le cumul des soldes commerciaux à fin décembre 2017, s’est établi à -2050,1 milliards FCFA contre-1606,3 milliards FCFA pour la période correspondante de 2016.

MN/fd/ad

Lundi 12 Février 2018
Ouestaf News
Lu 522 fois
Ouestaf News


Derniers tweets
Ouestafnews : Les brèves en Afrique de l'Ouest à 19H00 GMT- le 20/02/2018 – Togo, Mauritanie, Côte d’Ivoire : dialogue, Afreximba… https://t.co/P7DBteVgdN
Mardi 20 Février - 20:55
Ouestafnews : Les brèves en Afrique de l'Ouest à 13H00 GMT- le 19/02/2018 - Ghana, Togo, Mauritanie, Sénégal, Gambie : Cedeao, in… https://t.co/JepHgBnecD
Lundi 19 Février - 18:34
Ouestafnews : La quasi-totalité d’entre eux se trouvant en Asie et en Afrique sub-saharienne et représenterait 85% dans des... https://t.co/LSUQAOHr2U
Samedi 17 Février - 01:05

Derniers tweets

Derniers tweets
Momar Niang : RT @ejicomschool: Appel à candidatures : bourses de partenariat Africans Rising / E-jicom, édition 2018 Ouvert aux jeunes diplômés... https…
Mardi 20 Février - 19:25
Momar Niang : @ValdezOnanina @assaned @dialimpa @abdouazizcisse9 https://t.co/qBxwzq0Qq2
Lundi 19 Février - 16:24