Ouestaf.com, Premier site sous-régional d'information en Afrique de l'ouest
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Deux banques africaines au secours de la Société africaine de raffinage (SAR)

Ouestafnews – La Société africaine de raffinage (Sar, société publique sénégalaise) vient d’obtenir un financement d’un montant global de 194 milliards de FCFA grâce au concours de deux banques africaines.


Les conventions de financement ont été signées à un moment où le secteur énergétique sénégalais connaît une crise profonde. Elles ont été signées avec la United Bank for Africa (UBA), à capitaux majoritairement nigérians, pour un montant de 153 milliards de FCFA d’une part, et d’autre part pour un montant de 41 milliards FCFA avec Ecobank, une banque ouest africaine à ses débuts, qui se veut « panafricaine » aujourd’hui.

« Par ce financement important dans le secteur de l’énergie, Uba se pose désormais en acteur financier incontournable en Afrique de l’Ouest », affirme, dans un communiqué transmis à Ouestafnews,la banque nigériane dans présente à Dakar depuis plus d’un an.

Pour le ministre sénégalais de l’énergie Samuel Sarr, cité par le quotidien pro-gouvernemental Le Soleil, ce partenariat exemplaire entre la Sar et ces deux institutions bancaires régionales va « ouvrir une nouvelle ère de développement pour la société » qui, ces dernières années, a connu de multiples crises de trésorerie.

A travers cette opération, les responsables de la Sar espèrent « renouer avec la croissance », ceci après la recapitalisation de la société en 2010 grâce au groupe saoudien Bin Laden, qui y a investi 250 milliards de FCFA.

Une extension et une modernisation de la raffinerie sont même envisagées, avec une augmentation de la capacité de stockage « de 1,2 Tonne à 3 voire 4 tonnes d pétrole brut », selon le Soleil.

Selon les analystes, cette opération, constitue un signe supplémentaire, de la perte de vitesse des banques françaises, sur les marchés ouest africains, et notamment au Sénégal, où jusqu’à récemment elles jouaient le rôle de leader. Un rôle que leur disputent désormais les banques à capitaux africains.

Jeudi 2 Septembre 2010
Ouestaf News
Lu 2549 fois
Ouestaf News


Derniers tweets
Ouestafnews : Les brèves en Afrique de l'Ouest à 19H00 GMT- le 15/12/2017- Togo, Gambie, Niger : agriculture, investissement, cro… https://t.co/lxccbO8SLs
Vendredi 15 Décembre - 22:29
Ouestafnews : Mali : l’accord d’Alger bloque-t-il le fonctionnement de la justice? Ouestafnews – Signé le 15 mai et 20 juin 2015… https://t.co/ocvcO25HAj
Vendredi 15 Décembre - 17:29
Ouestafnews : Les brèves en Afrique de l'Ouest à 19H00 GMT- le 14/12/2017- Côte d’Ivoire, Sénégal, Burkina Faso : croissance, étu… https://t.co/qBA4kexwT9
Jeudi 14 Décembre - 23:34

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : RT @guyntoto: J'ai étudié la guerre, J'ai appris la guerre, Je connais la guerre, Mais je n'aime pas la guerre. Général Mbuza Mabe (RFI) ht…
Vendredi 15 Décembre - 01:48
Hamadou Tidiane SY : @PapeDiam @ejcnet @elhadjkasse @ejicomschool @cmohamadou1 D'où justement l'importance d'une "loi" qui permettrait d… https://t.co/GIX9fJT6YO
Vendredi 15 Décembre - 01:47

Derniers tweets
Momar Niang : #Mali : l’accord d’Alger bloque-t-il le fonctionnement de la justice? https://t.co/NcJewbxQMC
Vendredi 15 Décembre - 17:31
Momar Niang : J'ai 2 nouveaux abonnés, de France, et plus la semaine dernière. Voir https://t.co/IC104J5bJ7 https://t.co/z1jof2pg6Y
Jeudi 14 Décembre - 19:46