Ouestaf.com, Premier site sous-régional d'information en Afrique de l'ouest
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Guinée: décès de l'ex-président de la Ceni, second tour maintenu mais sur fond de vives tensions

Ouestafnews - L’ex- président de la Commission nationale électorale indépendante (Ceni) de la Guinée, Ben Sékou Sylla, est décédé ce mardi 14 septembre 2010 à Paris, alors qu’il était au centre d’une controverse et a fait l’objection d’une « condamnation » par un tribunal de Conakry, après avoir été accusé de fraude par un des candidats au second tour de la présidentielle.


Le décès de Ben Sékou Sylla a été annoncée par la Ceni qui rappelle que le défunt suivait en France « des soins médicaux depuis le 4 juillet (2010) ».

« Agé de 57 ans, M. Ben Sékou Sylla a été élu président de la Ceni depuis sa création en octobre 2007 », rappelle le site internet de l’institution consulté par Ouestafnews.

Avant son décès M. Sylla a fait l’objet d’une condamnation à un an de prison ferme et une amende de deux million de francs guinéens (un peu moins de 200.000 FCFA) pour « fraude électorale », suite à une plainte déposée par le Rassemblement du peuple de Guinée (RPG) du candidat Alpha Condé, qui va disputer le second tour de la présidentielle face à Cellou Dalein Diallo, le candidat de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), le 19 septembre 2010.

Ce décès survient alors qu’à Conakry, la tension reste vive entre les deux candidats, mais les institutions chargées de la transition, affirment que la date du second tour reste maintenue.

La violence entre les partisans des deux candidats a fait un mort, une cinquantaine de blessés et conduit à l’interpellation de quelques manifestants.

Pourtant Cellou Dalein Diallo et son adversaire Alpha Condé avait signé à Ouagadougou un « code de bonne conduite » le 12 septembre 2010 afin de garantir la tenue du second tour dans le calme et la sérénité.

Le premier tour de la présidentielle guinéenne avait opposé 24 candidats. A l’issue du scrutin, l’ex-premier ministre Cellou Dalein Diallo, était arrivé en tête avec 43,69 % des voix, suivi d’Alpha Condé qui a recueilli 18,25 % des suffrages.

La présidentielle guinéenne est supposée marquer la fin d’une transition chaotique entamée en décembre 2008, à la suite du décès de l’ex-président Lansana Conté et la prise du pouvoir par une junte militaire.

Mardi 14 Septembre 2010
Ouestaf News
Lu 2585 fois
Ouestaf News


Derniers tweets
Ouestafnews : #Mali #Insécurité #AccordAlger #justice «La conduite des négociations pour parvenir à l’Accord d’Alger ou les... https://t.co/Y2OsmSjUet
Samedi 16 Décembre - 12:45
Ouestafnews : Les brèves en Afrique de l'Ouest à 19H00 GMT- le 15/12/2017- Togo, Gambie, Niger : agriculture, investissement, cro… https://t.co/lxccbO8SLs
Vendredi 15 Décembre - 22:29
Ouestafnews : Mali : l’accord d’Alger bloque-t-il le fonctionnement de la justice? Ouestafnews – Signé le 15 mai et 20 juin 2015… https://t.co/ocvcO25HAj
Vendredi 15 Décembre - 17:29

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : https://t.co/XZ5yBC5nua
Lundi 18 Décembre - 14:29
Hamadou Tidiane SY : RT @aliounetine16: Tu as tellement raison . La Société civile ouestafricaine est confrontée à des défis internes, structurels qui bloquent…
Lundi 18 Décembre - 12:43

Derniers tweets
Momar Niang : #Mali : l’accord d’Alger bloque-t-il le fonctionnement de la justice? https://t.co/NcJewbxQMC
Vendredi 15 Décembre - 17:31
Momar Niang : J'ai 2 nouveaux abonnés, de France, et plus la semaine dernière. Voir https://t.co/IC104J5bJ7 https://t.co/z1jof2pg6Y
Jeudi 14 Décembre - 19:46