Ouestaf.com, Premier site sous-régional d'information en Afrique de l'ouest
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Intégration régionale et coopération décentralisée sud-sud : deux localités du Burkina et du Ghana s’y essaient

Ouestafnews – Deux localités ouest africaines, situés au Burkina Faso et au Ghana ont décidé de coopérer afin de trouver une solution au problème de commercialisation de la tomate dont souffrent les producteurs des deux côtés de la frontière.


La Région de l’Upper East au Ghana (Est du pays)) et la Province Centre-Sud du Burkina Faso, ont ainsi décidé d’établir un partenariat, rapporte l’Agence Ghanéenne d’information (GNA, publique).

La décision a été prise, par le ministre « régional » ghanéen, Mark Woyongo et le burkinabé Raymond Edouard Ouedraogo, gouverneur de la province centre-sud, d’un commun accord avec les producteurs des deux pays. L’évènement a eu lieu en marge d’un forum organisé à Po (Sud du Burkina Faso) par des associations de la société civile des deux pays sur le commerce et l’intégration régionale, selon la même source.

Jusque là les initiatives en matière de coopération décentralisée en Afrique donnent la priorité aux collectivités locales des pays développés du Nord et se font souvent sur la base d’aides ou de subventions attendues de ces collectivités des pays riches.

La culture de la tomate utilise une « forte main d’œuvre dans les deux pays » et « entre 2008 et 2009 le Ghana a importé 6.562 tonnes de tomate du Burkina Faso », a fait savoir Mark Woyongo cité par l’agence ghanéenne.

Pour les deux parties, unir leurs efforts et leur expérience au sein d’un partenariat constitue le seul moyen d’apporter véritablement une solution au problème de la commercialisation de la tomate.

Pour mieux réussir leur projet, les deux parties ont plaidé en faveur d’une « contribution des chercheurs » pour la fourniture de variétés de tomates plus « adaptées au climat de la savane afin d’assurer des récoltes tout au long de l’année ».

Il ont également réclamé un meilleur accès aux crédits et le respect du principe de « libre circulation » des personnes et des biens, conformément aux règles édictées par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao), dont les deux pays sont membres.

Jeudi 24 Juin 2010
Ouestaf News
Lu 2511 fois
Ouestaf News


Derniers tweets
Ouestafnews : Sur cinq salles de classe, les trois sont des abris provisoires construits en «crintin ». Ajoutez-y une cour... https://t.co/oms8LLCtpI
Vendredi 23 Février - 11:54
Ouestafnews : Indice ABABI : pourquoi l’Afrique francophone est absente Ouestafnews – Lancé en 2015 par la Banque africaine de dé… https://t.co/F0xFWOoyfi
Vendredi 23 Février - 10:56
Ouestafnews : Bénin: conseil des ministres du 21 février 2018 (le communiqué) Le Conseil des ministres s’est réuni, mercredi le 2… https://t.co/13qFilOOsB
Jeudi 22 Février - 20:09

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : #Sénégal #justice #citoyenneté Affaire du jeune arrêté par la police. Je n'ai pas tous les éléments pour... https://t.co/Oep44HC6ap
Samedi 24 Février - 14:52
Hamadou Tidiane SY : RT @coumbas2: "Pléonasme : n. Armée de mots escortant un caporal de la pensée." "Poltron : n. Personne qui, dans une situation périlleuse,…
Samedi 24 Février - 10:28

Derniers tweets
Momar Niang : #éducation au #Sénégal : ces abris provisoires qui s’éternisent dans les écoles https://t.co/SPRWJxtmFo
Vendredi 23 Février - 10:22
Momar Niang : J'ai 2 nouveaux abonnés, de États-Unis, et plus la semaine dernière. Voir https://t.co/IC104J5bJ7 https://t.co/UVIkAIBKWS
Jeudi 22 Février - 22:58