Ouestaf.com, Premier site sous-régional d'information en Afrique de l'ouest
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

La candidature de Wade met le Sénégal en péril, selon les USA

Ouestafnews- Les Etats-Unis d’Amérique par la voix de leur ambassadeur à Dakar, ont qualifié de « regrettable » l’attitude du président sénégalais, Abdoulaye Wade, consistant à présenter sa candidature pour un troisième mandat à la présidence et faisant courir au Sénégal de réels risques d’instabilité.


« Il est regrettable que le Président Wade ait choisi de compromettre les élections, de mettre en péril la sécurité du pays par son insistance à briguer un troisième mandat », a déploré Lewis Lukens, ambassadeur des Etats-Unis au Sénégal, dans une interview accordée à des journalistes de la presse en ligne sénégalaise.

« Nous avons des inquiétudes, surtout avec la violence que nous avons vue la semaine dernière », a ajouté le diplomate qui reprend des critiques déjà formulées par plusieurs hauts-responsables américains.

Le gouvernement sénégalais et le président Wade, lui-même ont déjà répondu à ces critiques en affirmant qu’il s’agit d’une « ingérence » inacceptable dans les affaires intérieures du Sénégal.

Selon l’ambassadeur, le président Wade, vu son statut de chef d’état parmi les plus anciens du continent, a ‘’l’occasion de piloter le changement démocratique, de passer la main à une nouvelle génération de dirigeants’’.
Abdoulaye Wade, âgé de 86 ans aujourd’hui a eu l’aval du Conseil constitutionnel - dont tous les membres sont nommés par l’exécutif- pour solliciter un troisième mandat, le 27 janvier 2012.

Dès l’annonce de la validation de sa candidature, des émeutes ont éclatés un peu partout dans le pays faisant pas moins de quatre morts, deux tués par balles à Podor dans le nord du pays, et plusieurs blessés.

La voix du diplomate américain, s’ajoute à l’inquiétude exprimée par d’autres pays occidentaux notamment la France, qui par l’intermédiaire de son ministre des affaires étrangères, Alain Juppé, a appelé le Président sénégalais à privilégier une alternance générationnelle.

Le président Wade est resté jusqu’ici sourd à ces appels et à même démarré sa campagne en répondant vigoureusement ces critiques qui selon lui, sont portées contre lui, parce qu’il défend les intérêts de son pays.

Lundi 6 Février 2012
Ouestaf News
Lu 990 fois
Ouestaf News


Derniers tweets
Ouestafnews : Sur cinq salles de classe, les trois sont des abris provisoires construits en «crintin ». Ajoutez-y une cour... https://t.co/oms8LLCtpI
Vendredi 23 Février - 11:54
Ouestafnews : Indice ABABI : pourquoi l’Afrique francophone est absente Ouestafnews – Lancé en 2015 par la Banque africaine de dé… https://t.co/F0xFWOoyfi
Vendredi 23 Février - 10:56
Ouestafnews : Bénin: conseil des ministres du 21 février 2018 (le communiqué) Le Conseil des ministres s’est réuni, mercredi le 2… https://t.co/13qFilOOsB
Jeudi 22 Février - 20:09

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : Hmmm. Interesting. Will he land in a court, handcuffed!? https://t.co/x8yr3t27RF
Vendredi 23 Février - 22:39
Hamadou Tidiane SY : RT @aliounetine16: Ce sont les citoyens de la Cedeao,les médias,la société civile,tous ensemble nous devons faire la promotion de cette Cou…
Vendredi 23 Février - 22:38

Derniers tweets
Momar Niang : #éducation au #Sénégal : ces abris provisoires qui s’éternisent dans les écoles https://t.co/SPRWJxtmFo
Vendredi 23 Février - 10:22
Momar Niang : J'ai 2 nouveaux abonnés, de États-Unis, et plus la semaine dernière. Voir https://t.co/IC104J5bJ7 https://t.co/UVIkAIBKWS
Jeudi 22 Février - 22:58