Ouestaf.com, Premier site sous-régional d'information en Afrique de l'ouest
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Le groupe Bin Laden veut 51 % de la Sar, met plus d'un milliard de dollars sur la table

Ouestafnews - Le groupe saoudien Saudi Bin-Laden Group, envisage en « compagnie de ses partenaires » d’investir 1,2 milliard de dollars pour devenir l’actionnaire majoritaire de la Société africaine de raffinage (Sar) actuellement détenu en grande partie (46 %) par l’Etat du Sénégal, a appris Ouestafnews de source informée.


Avec cet investissement, le groupe saoudien déjà présent dans le capital de la Sar à hauteur de 34% va contrôler 51% du capital de la Sar par le biais de Petroleum, Chemicals and Mining Co (PCMC), filiale du groupe saoudien affirme le site internet du groupe de presse émirati Gulf News qui cite Jasem Al Shaikh directeur général de PCMC.

L’investissement ainsi consenti devrait permettre d’augmenter de 30.000 barils supplémentaires la capacité quotidienne de la raffinerie, selon la même source. L’autre objectif poursuivi est d’exporter aux Etats-Unis et au Brésil du naphta (produit obtenu après distillation du pétrole, utilisé comme combustible et comme dissolvant) , précise Gulf News.

Pour la première phase du projet, qui coûtera 540 millions de dollars, M. Al Shaikh a fait savoir que son entreprise va s’ouvrir au secteur bancaire afin de lever 85% du coût.

En 2010, le groupe saoudien avait déjà investi 250 millions de dollars dans la Sar, qui après avoir été considérée comme un fleuron de l’industrie sénégalaise pendant plusieurs années, a sombré dans des difficultés.

Début septembre 2010, deux banques africaines, la Nigériane United Bank for Africa et la Ecobank (qui se dit panafricaine) annonçaient un financement conjoint de 194 milliards de FCFA en faveur de la Sar pour sortir l’entreprise de ses difficultés.

Dans un communiqué du conseil des ministres du Sénégal, daté du 20 octobre 2011, Dakar faisait était d’une audience entre le président Abdoulaye Wade et Sahed Ben Laden, membre du groupe saoudien et présenté par la presse locale comme l’actionnaire majoritaire de PCMC. Le gouvernement n’avait communiqué aucune information sur le contenu de cette audience qui s’était déroulé en présence de Karim Wade, ministre chargé, entre autres, de l’Energie et de la Coopération internationale et par ailleurs fils du président Wade.

Mardi 25 Octobre 2011
Ouestaf News
Lu 1383 fois
Ouestaf News


Derniers tweets
Ouestafnews : #Mali #Insécurité #AccordAlger #justice «La conduite des négociations pour parvenir à l’Accord d’Alger ou les... https://t.co/Y2OsmSjUet
Samedi 16 Décembre - 12:45
Ouestafnews : Les brèves en Afrique de l'Ouest à 19H00 GMT- le 15/12/2017- Togo, Gambie, Niger : agriculture, investissement, cro… https://t.co/lxccbO8SLs
Vendredi 15 Décembre - 22:29
Ouestafnews : Mali : l’accord d’Alger bloque-t-il le fonctionnement de la justice? Ouestafnews – Signé le 15 mai et 20 juin 2015… https://t.co/ocvcO25HAj
Vendredi 15 Décembre - 17:29

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : Tout le monde célèbre "le président Dia". Question : que faisons nous dans la vie réelle pour que son "héritage" ne soit pas vain?
Dimanche 17 Décembre - 23:03
Hamadou Tidiane SY : @mamouchkadiop @pacra05 Bon j'attends.
Dimanche 17 Décembre - 13:39

Derniers tweets
Momar Niang : #Mali : l’accord d’Alger bloque-t-il le fonctionnement de la justice? https://t.co/NcJewbxQMC
Vendredi 15 Décembre - 17:31
Momar Niang : J'ai 2 nouveaux abonnés, de France, et plus la semaine dernière. Voir https://t.co/IC104J5bJ7 https://t.co/z1jof2pg6Y
Jeudi 14 Décembre - 19:46