Ouestaf.com, Premier site sous-régional d'information en Afrique de l'ouest
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Les Conteurs Ouest Africains veulent reprendre la parole

Les conteurs du Burkina Faso, du Mali et du Niger sont réunis à Bobo-Dioulasso pour se ‘’concerter’’ et ‘’réfléchir’’ sur le conte en Afrique de l’Ouest et mettre sur pied un événement triennal, a appris Ouestafnews de source autorisée.


Par Ouestafnews

Réunis à l’initiative de l'association ‘’La maison de la parole’’, cette manifestation, première du genre, regroupe 13 administrateurs culturels du Burkina, du Mali et du Niger autour de deux thèmes, à savoir : «Quel type d'événements et d'actions culturels ?» et «Comment mutualiser les actions». Les objectifs visés sont de « dresser un arbre à problème, un arbre à objectifs et un répertoire de festivals, structures et acteurs de l'oralité » dans ces trois pays, rapporte l’Agence d’information de Burkina (AIB, officielle).
Cette rencontre permettra également de faciliter la circulation des conteurs et acteurs de l'oralité au Burkina, au Mali et au Niger. Mieux, a précisé le président de l'association «La Maison de la parole», Hassane Kouyaté, les participants vont élaborer un projet commun ‘’avec nos différences’’ dans le but de mettre en route un événement triennal, a-t-il insisté.
La rencontre de Bobo-Dioulasso se tient avec le soutien d'Africalia, une structure belge qui appuie les activités culturelles en Afrique.
Les structures qui prennent part à la rencontre de Bobo-Dioulasso sont l'association ‘’ La maison de la parole », la compagnie théâtrale « Le Roseau », l'association « Anséko », le théâtre des enfants du « Wamdé », l'association des conteurs de Bobo-Dioulasso « Les conteurs de la source », l'association des conteurs de Ouagadougou « A l'école des ancêtres » , la compagnie théâtre de l'avenir « Contépique » du Burkina, « Acte 7 », « Balanis » du Mali, les festivals « Gatan-Gatan », « Parole de sable » et « Paroles de femmes » du Niger.
Expression artistique jadis très présente dans le folkore et la vie familiale en Afrique le conte a été presque anéanti par les nouveaux médias (surtout la télévision) qui occupent tout l'espace qui lui était consacré au sein des familles et des sociétés.
Par delà son caractère ludique, le conte avait une fonction pédagogique et servait de vecteur de socialisation et de moralisation pour enfants et adolescents avant qu'ils n'affrontent les réalités de la vie publique.

Vendredi 1 Août 2008
Ouestaf News
Lu 1209 fois
Ouestaf News


Derniers tweets
Ouestafnews : Sur cinq salles de classe, les trois sont des abris provisoires construits en «crintin ». Ajoutez-y une cour... https://t.co/oms8LLCtpI
Vendredi 23 Février - 11:54
Ouestafnews : Indice ABABI : pourquoi l’Afrique francophone est absente Ouestafnews – Lancé en 2015 par la Banque africaine de dé… https://t.co/F0xFWOoyfi
Vendredi 23 Février - 10:56
Ouestafnews : Bénin: conseil des ministres du 21 février 2018 (le communiqué) Le Conseil des ministres s’est réuni, mercredi le 2… https://t.co/13qFilOOsB
Jeudi 22 Février - 20:09

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : #Sénégal #justice #citoyenneté Affaire du jeune arrêté par la police. Je n'ai pas tous les éléments pour... https://t.co/Oep44HC6ap
Samedi 24 Février - 14:52
Hamadou Tidiane SY : RT @coumbas2: "Pléonasme : n. Armée de mots escortant un caporal de la pensée." "Poltron : n. Personne qui, dans une situation périlleuse,…
Samedi 24 Février - 10:28

Derniers tweets
Momar Niang : #éducation au #Sénégal : ces abris provisoires qui s’éternisent dans les écoles https://t.co/SPRWJxtmFo
Vendredi 23 Février - 10:22
Momar Niang : J'ai 2 nouveaux abonnés, de États-Unis, et plus la semaine dernière. Voir https://t.co/IC104J5bJ7 https://t.co/UVIkAIBKWS
Jeudi 22 Février - 22:58