Ouestaf.com, Premier site sous-régional d'information en Afrique de l'ouest
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Les revenus du pétrole et du gaz pour aider les pays musulmans pauvres au menu d’une conférence à Djedda

L’utilisation des fortunes provenant des réserves de pétrole et de gaz, pour appuyer le développement économique des pays musulmans les moins avancés, sera au cœur de la 7-ème conférence islamique et économique qui se tiendra le 1er avril à l’Université du Roi Abdoul Aziz de Djeddah.


Par APS

‘’La richesse provenant des réserves de pétrole et de gaz devrait servir à aider les pays musulmans les moins chanceux à se développer’’, note le quotidien en ligne Arabnews, qui ajoute que ce thème sera au ‘’cœur des discussions de la septième conférence islamique économique qui se tiendra à partir du 1-er avril à l’Université du Roi Abdoul Aziz de Djedda’’.

Cette conférence se tiendra sur trois jours et examinera les résultats de plusieurs études en sur l’économie islamique, en vue de relever les défis lancés par le monde moderne et d’aider les pays musulmans pauvres à stabiliser leurs économies avec l’excédent des plus riches.

‘’La conférence est importante, en ce sens qu’elle devrait formuler une vision futuriste, en partant d’une perspective islamique. Elle vise aussi à partager les résultats des recherches dans l’économie islamique’’, a dit le Dr. Abdullah Muhammad Baffel, vice-président des hautes études et des recherches scientifiques à l’Université du Roi Abdoul Aziz cité par la même source.

La conférence réunira des économistes, des hommes d’affaires, des entrepreneurs, des penseurs et des journalistes, note la même source. Elle constituera un forum pour des économistes islamiques, des banquiers et des financiers, où ils discuter les contours de la finance islamique et examineront le dynamisme des économies islamiques.

M. Bafel a indiqué que durant les dernières décennies, beaucoup d’études ont été réalisées sur les voies et moyens d’investir la fortune de plusieurs pays musulmans.

‘’C’est vital d’examiner pourquoi les principes majestueux de l’économie islamique n’ont pas été mis en oeuvre durant les années passées, et aucune méthode viable pour investir la richesse de riches pays musulmans dans les pays musulmans les plus pauvres, n’a pas été élaborée’’, a-t-il dit.

Les participants discuteront également le développement des ressources naturelles dans les pays musulmans à la lumière des défis et opportunités qui ont trait à la mondialisation. La conférence est aussi censée servir de plateforme pour explorer des opportunités dans les économies musulmanes, ainsi que d’une formidable occasion de se constituer en réseau.

‘’La conférence devrait aussi aider à développer des stratégies pour créer une meilleure compréhension des opportunités d’affaires dans les marchés émergents et de mettre les technologies modernes à notre profit mutuel. C’est clair que le monde autour de nous change rapidement et que ces changements auront de profondes implications pour le futur’’, a-t-il dit.

‘’J’espère que nous trouverons des solutions et élaborerons des mécanismes, avec l’aide des experts qui ont été invités à donner des cours et à diriger des ateliers’’, a-t-il ajouté, précisant que la conférence a été tenue six fois pendant les 30 dernières années au Pakistan, en Malaisie, en Grande-Bretagne, au Bahrain, en Indonésie et en Arabie saoudite.

L’Organisation de la Conférence islamique a montré un grand d’intérêt dans l’augmentation des opportunités d’investissement mutuel et le secteur privé dans les pays musulmans, note la même source.

M. Bafel a reconnu le fait que ‘’plusieurs pays musulmans n’ont pas pu exploiter leurs ressources par manque d’une planification appropriée et de coopération’’, poursuit Arabnews.

Dans une récente rencontre de la Banque islamique de développement (BID), un ministre nigérian a noté que son pays exportait à un faible prix un coton de bonne qualité vers l’Europe, tandis que les industries européennes retournent les produits finis à un prix très élevé, ajoute la même source.

Un délégué indonésien disait dans la même rencontre que son pays exportait des moutons à un faible prix vers l’Europe et vers d’autres pays, indique encore le site d’informations, soulignant que ces incidents pointent du doigt, ‘’la nécessité de prendre des mesures pour utiliser les ressources des pays musulmans pour développer les pays musulmans’’.



Mardi 18 Mars 2008
Ouestaf News
Lu 5794 fois
Ouestaf News

Derniers tweets
Ouestafnews : Les brèves en Afrique de l'Ouest à 13H00 GMT- le 23/01/2018 - Sénégal, Burkina Faso, Mali : éducation, Partenariat… https://t.co/3BDqPzC2tH
Mardi 23 Janvier - 19:42
Ouestafnews : Les brèves en Afrique de l'Ouest à 13H00 GMT- le 23/01/2018 - Sénégal, Burkina Faso, Mali : éducation, Partenariat… https://t.co/LFZvrAPEor
Mardi 23 Janvier - 19:42
Ouestafnews : Au cours des dix dernières années, les travailleurs et les travailleuses ordinaires ont vu leurs revenus... https://t.co/giTdOQP9HT
Mardi 23 Janvier - 14:00

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : Femmes dans l’économie mondiale : elles nourrissent le monde et meurent de faim https://t.co/qnNRAuAQDL
Lundi 22 Janvier - 19:06
Hamadou Tidiane SY : Economie mondiale : le scandale des milliardaires «ultras nantis», dans une masse de pauvreté https://t.co/40PLXfKa1I
Lundi 22 Janvier - 19:06

Derniers tweets
Momar Niang : #Kebetu #Africa #offshore, #panama papers #paradisepapers -Lutte cotre les inégalités : «les progrès sont lents»,… https://t.co/RHpJS1hWdW
Mardi 23 Janvier - 14:18
Momar Niang : #Femmes dans l’économie mondiale : elles nourrissent le monde et meurent de faim https://t.co/xbgsrDOi2k #kebetu,… https://t.co/XI1e20tCP8
Lundi 22 Janvier - 01:15