Ouestaf.com, Premier site sous-régional d'information en Afrique de l'ouest
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Santé: le Ghana compte éradiquer la tuberculose grâce au Genexpert


Ouestafnews- Eradiquer la tuberculose d’ici 2030, c’est l’objectif que le Ghana s’est fixé en s’appuyant essentiellement sur le Genexpert, une nouvelle technique de détection de la maladie.
 
Pour le Dr Frank Bonsu, directeur du programme national de lutte contre la tuberculose, l’introduction au Ghana du Genexpert est prévue fin 2017.
 
Selon le Dr Bonsu, qui a fait cette révélation au cours d'une conférence de l’Union africaine sur la santé pulmonaire, tenue du 10 au 14 juillet 2017 à Accra, le Genexpert est une nouvelle méthode alliant sophistication et rapidité.
 
« Le Genexpert permet de faire un test moléculaire et retrace jusqu’aux parties les plus infimes de la bactérie », a précisé le médecin ghanéen.
 
Au Ghana, beaucoup de cas de tuberculose restent non détectés, à l’échelle nationale environ 15.000 cas sont recensés chaque année. Or estime, Dr Bonsu, le chiffre normal devrait être au moins de 44.000 cas. Une situation qui selon le Dr Bonsu est due à « un manque d’équipement moderne de diagnostic mais aussi aux capacités limitées des microbiologistes. »
 
Après 18 mois de tests, la technique du Genexpert, créée par la compagnie américaine Cepheid Inc,  a été homologuée par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), en décembre 2010 pour un usage dans les pays où la tuberculose est endémique.
 
Parlant du Genexpert, un document de l’OMS, souligne que pour « la première fois, un test moléculaire est suffisamment simple et robuste pour être introduit et utilisé en dehors du cadre des laboratoires  classiques».  Enfin, cette technique  permet aussi la  détection des mutations conduisant à des cas de résistance à la rifampicine, un antibiotique utilisé dans le traitement de la tuberculose.
 
L’introduction du Genexpert, va être accompagnée d’une nouvelle approche au sein du programme national de lutte contre la tuberculose.
 
« On ne s’attend plus à ce que la maladie soit seulement détectée dans les structures de santé, des équipes vont aller à la rencontre des populations», a indiqué, le Dr Bonsu.
 
Depuis 2013, cette méthode est utilisée au Sénégal où les autorités sanitaires se sont félicitées de son grand apport dans le diagnostic de la tuberculose pulmonaire et extrapulmonaire. Selon l’OMS, La tuberculose est la maladie infectieuse la plus meurtrière, elle est responsable de la mort de 5000 personnes chaque année à travers le monde.
 
A l’occasion de l’édition 2017 de la journée mondiale contre la tuberculose, l’OMS, a déclaré qu’un tiers des cas de tuberculose dans le monde, soit  4,3 millions de cas, ne sont pas détectés ou déclarés.

Vendredi 14 Juillet 2017
Ouestaf News
Lu 1060 fois
Ouestaf News


Derniers tweets
Ouestafnews : Sur cinq salles de classe, les trois sont des abris provisoires construits en «crintin ». Ajoutez-y une cour... https://t.co/oms8LLCtpI
Vendredi 23 Février - 11:54
Ouestafnews : Indice ABABI : pourquoi l’Afrique francophone est absente Ouestafnews – Lancé en 2015 par la Banque africaine de dé… https://t.co/F0xFWOoyfi
Vendredi 23 Février - 10:56
Ouestafnews : Bénin: conseil des ministres du 21 février 2018 (le communiqué) Le Conseil des ministres s’est réuni, mercredi le 2… https://t.co/13qFilOOsB
Jeudi 22 Février - 20:09

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : Hmmm. Interesting. Will he land in a court, handcuffed!? https://t.co/x8yr3t27RF
Vendredi 23 Février - 22:39
Hamadou Tidiane SY : RT @aliounetine16: Ce sont les citoyens de la Cedeao,les médias,la société civile,tous ensemble nous devons faire la promotion de cette Cou…
Vendredi 23 Février - 22:38

Derniers tweets
Momar Niang : #éducation au #Sénégal : ces abris provisoires qui s’éternisent dans les écoles https://t.co/SPRWJxtmFo
Vendredi 23 Février - 10:22
Momar Niang : J'ai 2 nouveaux abonnés, de États-Unis, et plus la semaine dernière. Voir https://t.co/IC104J5bJ7 https://t.co/UVIkAIBKWS
Jeudi 22 Février - 22:58