Ouestaf.com, Premier site sous-régional d'information en Afrique de l'ouest
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Tchad : Habré rapatrié le 11 juillet

Ouestafnews - Le président sénégalais Abdoulaye Wade a décidé de rapatrier l’ancien président tchadien Hissène Habré, sur qui pèsent des accusations de crimes contre l’humanité, ont annoncé séparément les gouvernements sénégalais et tchadiens.


« L’Etat du Sénégal a pris la décision souveraine d’extrader l’ancien président tchadien Hissène Habré vers son pays. Il va quitter Dakar lundi 11 juillet à bord d’un vol spécial », affirme l’Agence de presse sénégalaise (APS, officielle) qui cite le ministre sénégalais de la Communication Moustapha Guirassy, également porte-parole de gouvernement .

L’ex-chef d’Etat, « sera accompagné par un représentant du président de la Conférence des chefs d’Etat et du président de la Commission de l’Union africaine (le Gabonais Jean Ping», selon les mêmes sources.
A Ndjamena, le gouvernement tchadien cité par des médias étrangers, a également annoncé le rapatriement de M. Habré qui s’était réfugié au Sénégal depuis sa chute en 1990.

« Par lettre (...) du 5 juillet 2011, le président Abdoulaye Wade informe son ami le président (Idriss) Deby (Itno) de sa décision de renvoyer dans son pays d'origine M. Hissène Habré », affirme le communiqué du gouvernement tchadien cité par le journal français, Le Figaro (privé)

Selon les mêmes sources, le gouvernement tchadien a précisé que des « dispositions seront prises pour l'accueil de M. Hissène Habré sur le territoire national ».

Depuis des années le gouvernement sénégalais fait l’objet de vives pressions de la part des organisations de défense des droits de l’homme qui exigent le jugement de M. Habré. En une décennie (2001-2011), l’affaire a connu moult rebondissements et avait été porté au niveau de l’ Union africaine.

Le gouvernement tchadien a annoncé de son côté qu’il prendra « attache avec l'Union africaine (UA), les ADH (association des droits de l'homme) intéressées, ainsi que les victimes, pour l'organisation d'un procès équitable au Tchad ».
Hissène Habré, né en 1942 a dirigé le Tchad de 1982 à 1990, année où il fut chassé du pouvoir par l’actuel président. Il est accusé de crimes contre l’humanité et de crimes de guerre.

Vendredi 8 Juillet 2011
Ouestaf News
Lu 1054 fois
Ouestaf News


Derniers tweets
Ouestafnews : Sur cinq salles de classe, les trois sont des abris provisoires construits en «crintin ». Ajoutez-y une cour... https://t.co/oms8LLCtpI
Vendredi 23 Février - 11:54
Ouestafnews : Indice ABABI : pourquoi l’Afrique francophone est absente Ouestafnews – Lancé en 2015 par la Banque africaine de dé… https://t.co/F0xFWOoyfi
Vendredi 23 Février - 10:56
Ouestafnews : Bénin: conseil des ministres du 21 février 2018 (le communiqué) Le Conseil des ministres s’est réuni, mercredi le 2… https://t.co/13qFilOOsB
Jeudi 22 Février - 20:09

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : #Sénégal #justice #citoyenneté Affaire du jeune arrêté par la police. Je n'ai pas tous les éléments pour... https://t.co/Oep44HC6ap
Samedi 24 Février - 14:52
Hamadou Tidiane SY : RT @coumbas2: "Pléonasme : n. Armée de mots escortant un caporal de la pensée." "Poltron : n. Personne qui, dans une situation périlleuse,…
Samedi 24 Février - 10:28

Derniers tweets
Momar Niang : #éducation au #Sénégal : ces abris provisoires qui s’éternisent dans les écoles https://t.co/SPRWJxtmFo
Vendredi 23 Février - 10:22
Momar Niang : J'ai 2 nouveaux abonnés, de États-Unis, et plus la semaine dernière. Voir https://t.co/IC104J5bJ7 https://t.co/UVIkAIBKWS
Jeudi 22 Février - 22:58