Ouestaf.com, Premier site sous-régional d'information en Afrique de l'ouest
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Uemoa : taux de croissance plus faible que prévu en 2012

Ouestafnews - Le taux de croissance global dans les pays membres de l’Union économique et monétaire ouest africaine risque d’être plus faible qu’initialement prévue, a annoncé la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao, huit pays).


Selon la BCEAO un certain nombres de facteurs « font planer des incertitudes sur la réalisation des précision de croissance sur l’année 2012 qui pourrait se révéler en retrait par rapport au taux de croissance de 6,4 % initialement prévu », affirme un communiqué de la BCEAO transmis à Ouestafnews.

Ce communiqué ne fournit le nouveau taux attendu. Toutefois, selon le quotidien sénégalais Le Soleil (pro-gouvernemental), qui cite le patron de la BCEAO Tiémoko Meliyet Koné, le nouveau taux de croissance dans les nouvelles prévisions tablent sur un taux de croissance de 6,1%.

Cette baisse des prévisions du taux de croissance de la zone Uemoa est due à des facteurs comme « le taux d’inflation qui affiche une tendance haussière, liée à l’impact de la mauvaise campagne agricole 2011/2012 sur les prix des céréales locales », souligne le communiqué de la Bceao.

« Le taux d’inflation varierait entre 3 et 3,6 % sur les trois premiers trimestres de l’année 2012 avant de refluer à partir d’octobre sous l’hypothèse d’une bonne campagne agricole 2012 /2013 », précise le texte.

En plus de ces facteurs de risques internes, les pays de la zone Uemoa « continueront d’évoluer dans un environnement international peu propice marqué par un ralentissement de la croissance mondiale ».

Au regard de ces risques, la Bceao recommande à ses pays membres « la mise en œuvre diligente des actions identifiés lors de la session extraordinaire du Conseil des ministres du 20 février 2012, relatives à la sécurité alimentaire et à la relance de la production agricole dans l’Uemoa.»

Parmi ces mesures, figurent celles visant à un bon approvisionnement des marchés céréaliers, le développement des infrastructures de stockage, la maîtrise de l’eau et l’accroissement de la production des cultures de contre saison.

L'Uemoa compte huit pays (Bénin, Burkina, Côte d'Ivoire, Guinée Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo). Ces pays ont une monnaie commune le franc CFA géré par la Bceao qui a son siège à Dakar.

Jeudi 8 Mars 2012
Ouestaf News
Lu 1033 fois
Ouestaf News


Derniers tweets
Ouestafnews : Sur cinq salles de classe, les trois sont des abris provisoires construits en «crintin ». Ajoutez-y une cour... https://t.co/oms8LLCtpI
Vendredi 23 Février - 11:54
Ouestafnews : Indice ABABI : pourquoi l’Afrique francophone est absente Ouestafnews – Lancé en 2015 par la Banque africaine de dé… https://t.co/F0xFWOoyfi
Vendredi 23 Février - 10:56
Ouestafnews : Bénin: conseil des ministres du 21 février 2018 (le communiqué) Le Conseil des ministres s’est réuni, mercredi le 2… https://t.co/13qFilOOsB
Jeudi 22 Février - 20:09

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : Hmmm. Interesting. Will he land in a court, handcuffed!? https://t.co/x8yr3t27RF
Vendredi 23 Février - 22:39
Hamadou Tidiane SY : RT @aliounetine16: Ce sont les citoyens de la Cedeao,les médias,la société civile,tous ensemble nous devons faire la promotion de cette Cou…
Vendredi 23 Février - 22:38

Derniers tweets
Momar Niang : #éducation au #Sénégal : ces abris provisoires qui s’éternisent dans les écoles https://t.co/SPRWJxtmFo
Vendredi 23 Février - 10:22
Momar Niang : J'ai 2 nouveaux abonnés, de États-Unis, et plus la semaine dernière. Voir https://t.co/IC104J5bJ7 https://t.co/UVIkAIBKWS
Jeudi 22 Février - 22:58