Ouestaf.com, Premier site sous-régional d'information en Afrique de l'ouest
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

Vas Mandela ! (Hommage)


Par Hamadou Tidiane SY*

Les poèmes et les éditoriaux, les messages, les drapeaux en berne, les minutes de silence… c’est trop peu pour un homme de sa dimension.

En vérité, jamais assez, notre monde ne lui rendra hommage. Jamais assez nous ne finirons le fascinant livre de sa vie. Jamais assez nous ne pourrons parler de lui, en bien.

Ecrivons, parlons, jusqu’à la fin des temps, il restera toujours à dire, tant l’homme était, à défaut de trouver mieux, disons vaste. Et digne d’éloges.

Nelson Mandela parti, c’est l’Afrique qui perd le plus solide de ses repères, c’est le monde qui perd un symbole et l’humanité, une référence, un pont…

De sa vie riche et pleinement vécue au service de l’humain, nous pourrions retenir au moins trois leçons.

Du pouvoir, il a juste exercé ce qu’il fallait pour tracer une voie, désigner une trajectoire, bref, nous éclairer et nous guider, comme il se doit. Espérons qu’au-delà de son pays, ses multiples « successeurs » tapis dans les palais dorés aux quatre coins de l’Afrique, si prompts à lui rendre hommage, retiendront cette leçon et iront s’inspirer à sa source. J’en doute. Mais c’est un vœu que nous pouvons formuler à l’endroit de nos dirigeants

De la grandeur et de la puissance, que lui conféraient son statut, son combat, son abnégation pour un idéal, il a juste usé pour dire « non » à l’injustice, non à l’innommable, non au sectarisme pour embrasser l’humanité dans sa diversité, se faire l’ambassadeur d’un humanisme pur. Sans arrière-pensée aucune, ni agenda caché.

Avec lui, il n y eut pas de « décadence » parce que, justement, il a su rester humble dans la grandeur, humain dans la puissance et ce, jusqu’au au summum de la gloire. Lorsque le monde entier l’adulait. Son exemple saura-t-il nous inspirer pour que nous retenions de lui cette belle leçon de vie ?

De la célébrité, il a juste démontré qu’on pouvait bien s’en servir autrement, pour étancher la soif de justice sociale, contribuer à soigner de petits enfants malades. Son rapport à la célébrité, ce fut aussi et surtout, cette capacité phénoménale - presqu’inimaginable à notre époque si « bling-bling » - de toujours rester lui-même. Egal à lui-même, on irait jusqu’à dire plus sévère avec lui-même qu’avec les autres. Et c’est en cela, justement que se mesure la grandeur de l’homme !

Au-delà de ces trois petites leçons – on pourrait en citer des dizaines d’autres - lui qui n’a pas été si gâté par la vie, nous laisse pleins de cadeaux. Un héritage si lourd qu’il sera impossible de le porter. Pour l’Afrique et pour le monde.

Alors, comment au-delà des éditoriaux, des déclarations, des messages et des minutes de silence, redonner vie et sens à notre monde, comme l’a si bien fait Mandela de son vivant. Car c’est cela le véritable héritage qu’il nous laisse : et le véritable défi pour nous.

« En chacun de nous, il y a un peu de Mandela », a écrit une amie ? Je crois qu’elle a raison. Mais le drame est que seuls très peu d’entre nous, pour ne pas dire une infime partie d’entre nous, sommes capables de mettre en lumière cette part de Mandela, cette petite étincelle qui, une fois allumée, est porteuse de changement. Cette flamme insaisissable qui nous permet de rester fidèles à un engagement, cette flamme qui nous porte sur les champs de batailles pour embrasser les grandes causes, les causes justes, cette détermination qui nous fait transcender les petitesses humaines, ce sens inégalé de la justice qui nous fait préférer l’intérêt de tous au nôtre propre. Un grand défi pour nous tous. Où que nous soyons!

Il ne s’agit pas d’élucubrations philosophiques, il s’agit de réflexions sur notre vie d’humains. Comme Mandela nous y invite, nous y invitera toujours.

A mon sens, on ne devrait point écrire sur sa tombe « ci-git Mandela ». Lui ne git nulle part. Par sa mémoire et par son combat, il restera le pèlerin de la paix et de la tolérance qu’il a toujours été. Toujours en partance. Toujours attendu. Le combattant de la justice et de la liberté qu’il n’a jamais cessé d’être. Toujours présent à l’appel des causes justes, des causes vraies.

Face aux tribulations et aux petites méchancetés de la vie, nous pourrons toujours faire appel à lui. Lui qui sut rester digne dans la douleur et stoïque dans la souffrance. Lui qui sut rester debout devant la machine oppressive et le système inique de l’apartheid, et surtout, lui qui sut rester insensible aux folies et aux lambris dorés des pouvoirs, de tous les pouvoirs. Vas Mandela ! Tu le mérites.

*Hamadou Tidioane SY, journaliste sénégalais et fondateur d’Ouestafnews, reconnu Innovateur social dans le domaine de l'Information et du Savoir par les fondations Ashoka & Knight

Vendredi 6 Décembre 2013
Ouestaf News
Lu 1330 fois
Ouestaf News

Derniers tweets
Ouestafnews : #Mali #Insécurité #AccordAlger #justice «La conduite des négociations pour parvenir à l’Accord d’Alger ou les... https://t.co/Y2OsmSjUet
Samedi 16 Décembre - 12:45
Ouestafnews : Les brèves en Afrique de l'Ouest à 19H00 GMT- le 15/12/2017- Togo, Gambie, Niger : agriculture, investissement, cro… https://t.co/lxccbO8SLs
Vendredi 15 Décembre - 22:29
Ouestafnews : Mali : l’accord d’Alger bloque-t-il le fonctionnement de la justice? Ouestafnews – Signé le 15 mai et 20 juin 2015… https://t.co/ocvcO25HAj
Vendredi 15 Décembre - 17:29

Derniers tweets
Hamadou Tidiane SY : Hmmmm https://t.co/oepXEN32Hg
Lundi 18 Décembre - 01:26
Hamadou Tidiane SY : Tout le monde célèbre "le président Dia". Question : que faisons nous dans la vie réelle pour que son "héritage" ne soit pas vain?
Dimanche 17 Décembre - 23:03

Derniers tweets
Momar Niang : #Mali : l’accord d’Alger bloque-t-il le fonctionnement de la justice? https://t.co/NcJewbxQMC
Vendredi 15 Décembre - 17:31
Momar Niang : J'ai 2 nouveaux abonnés, de France, et plus la semaine dernière. Voir https://t.co/IC104J5bJ7 https://t.co/z1jof2pg6Y
Jeudi 14 Décembre - 19:46