Afrique : l’UA suspend le Gabon de ses organes  

0
575
Le siège de l'Union africaine à Addis Abeba.

L’Union africaine (Ua) a suspendu le 31 août 2023 le Gabon de ses activités, organes et institutions jusqu’au rétablissement de l’ordre constitutionnel dans le pays suite au coup d’État du 30 août, annonce le Conseil de paix et de sécurité (CSP) de l’institution continentale dans un communiqué.

L’UA « condamne fermement la prise de pouvoir militaire en République du Gabon, qui a renversé le président Ali Bongo », précise le document.

Ce coup d’Etat est intervenu quelques jours après des allégations de fraude lors des élections générales (présidentielle et législatives) du 26 août et dans la foulée de l’annonce de la victoire d’Ali Bongo qui briguait un troisième mandat à la tête du pays.

Le 30 août, des officiers militaires dirigés par le commandant de la Garde présidentielle (GR) ont annoncé la prise du pouvoir à la télévision nationale, annulant les résultats des élections du week-end et arrêtant Bongo et d’autres hauts responsables du régime.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici