Afrique subsaharienne : hausse de 3,8 % des importations alimentaires (FAO)

En 2019, la facture des importations alimentaires de l’Afrique subsaharienne (ASS) devrait se chiffrer à 48,7 milliards de dollars, soit une hausse de 3,8 % par rapport aux 46,9 milliards de dollars enregistrés en 2019, indique le dernier rapport de  l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) sur les perspectives de récolte et situation alimentaire.

La progression des importations en ASS sera tirée principalement par les céréales et dans une moindre mesure par le poisson, précise ce rapport trimestriel de la FAO.

Le montant consacré aux céréales devrait passer de 15,1 milliards de dollars à 17,5 milliards de dollars en 2019, soit 36% de l’enveloppe totale et la valeur des importations de poissons est prévue pour atteindre 4,8 milliards de dollars contre 4,4 milliards de dollars en 2018. L’Afrique subsaharienne représente le troisième importateur régional de blé, derrière l’Asie du Sud-est et l’Afrique du Nord, et le premier importateur régional de riz.