Barack Obama musulman ? 18 % des Américains le pensent, selon un centre de recherche U.S

0
57

Ces résultats consultés par Ouestafnews sur le site du Pew Research Center, le centre de recherche qui a mené l’enquête, montrent que ce nombre est en hausse de 7 %, comparé à Mars 2009, lorsque seuls 11 % des Américains sondés estimaient que l’homme qui les dirige est de religion musulmane.

Le même sondage révèle que le nombre de citoyens américains qui considèrent que le président Obama est « chrétien est en « net déclin », passant de 48 à 34 %. Quant au nombre de ceux qui disent « ne pas savoir » de quelle confession est leur leader, il est en nette augmentation, passant de 34 à 43 %.

Les résultats de ce sondage sont publiés alors que le chef d’Etat américain est pris dans une controverse après avoir affirmé que les musulmans de son pays « avaient le droit » d’ériger un lieu de culte privé à côté de « Ground Zero », le lieu emblématique des attentats du 11 septembre 2001 à New York, alors que plus des 2/3 de ses concitoyens s’y opposent, selon des sondages relayés dans les médias U.S.

Obama avait fait cette déclaration lors d’une cérémonie de rupture du « jeûne » avec des musulmans d’Amérique, à l’occasion du mois de Ramadan, observé depuis le 11 août 2010 par les musulmans du monde entier.

Mais tient à préciser le Pew Research Center, « le sondage a été effectué début Août, avant les récentes déclarations d’Obama sur le projet de construction d’une mosquée a côté du site du World Trade Center », là où les tours jumelles de New York avaient explosé dans une série d’attentas attribués au réseau islamiste Al-Qaida d’Oussama Ben Laden.

Les convictions religieuses du président Obama – qui affirme lui-même être chrétien – font l’objet de plusieurs supputations.

Selon une dépêche de l’agence Associated Press (AP, américaine), la Maison Blance a réagi aux résultats de ce sondage en réaffirmant clairement que le président Obama est un «chrétien qui prie chaque jour».

Avant son élection à la présidence des Etats-Unis, ses adversaires l’ont accusé d’être « musulman » pour affaiblir sa candidature, dans une société américaine encore traumatisée par les attentats du 11 septembre, et surtout largement dominé par les WASP (sigle en anglais qui signifie « Blancs, Anglo-saxons, Protestants »), même si certains analystes estiment aujourd’hui que cette domination tend à diminuer.

Le prédécesseur d’Obama à la Maison Blanche, le républicain George W Bush, avait réussi à se mettre à dos une grande partie des musulmans du monde en ayant contribué à entretenir l’amalgame entre Islam et terrorisme : par calcul politicien disent certains analystes, par conviction religieuse, selon d’autres.

D’ailleurs selon le Pew Reseach Center, le public « considère Obama comme étant moins influencé par ses convictions religieuses, que George W. Bush, lorsque ce dernier était président.»

Barack Hussein Obama, qui a des racines africaines, est considéré comme le premier président noir de l ’histoire des Etats-Unis. Il est issu d’un mariage entre un père kenyan et une maman américaine de race blanche.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici