Bénin : la contestation enfle contre le nouveau code électoral

0
413

Plusieurs recours ont été déposés devant la Cour constitutionnelle du Bénin pour demander l’invalidation du nouveau code électoral. Ce texte adopté la semaine dernière par la majorité parlementaire au pouvoir est jugé « contraire à la Constitution », rapporte Radio France internationale (Rfi).

Un premier recours a été déposé par un collectif de 16 juristes qui estiment que les dispositions sur les parrainages violent les principes constitutionnels. Selon l’un d’eux, Landry Angelo Adélakou, « l’acte de parrainage est un engagement unilatéral » que les élus sont libres d’accorder ou pas, citant un arrêt antérieur de la Cour. 

Ensuite, le parti d’opposition Les Démocrates a déposé deux autres recours. Son porte-parole, Guy Mitokpè, affirme que la majorité a outrepassé les demandes de la Cour en modifiant les règles de parrainage. Il dénonce aussi l’introduction de la notion de « coalition de gouvernance » jugée inconstitutionnelle.

Forces Cauris pour un Bénin émergent (FCBE), un autre parti d’opposition, considère que les nouvelles dispositions du code électoral aggravent l’exclusion du jeu électoral. 

La promulgation du code est suspendue jusqu’à l’examen des recours, a expliqué Robert Dossou, ancien président de la Cour constitutionnelle.

Les élections communales et législatives auront lieu en 2026, quelques mois avant une présidentielle à laquelle le président Patrice Talon ne devrait pas participer après deux mandats.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici