Burkina Faso : du digital pour réduire la corruption sur les routes

0
370

Le gouvernement burkinabè a lancé une plateforme dénommée « E-contravention » pour permettre aux usagers de la route au Burkina de payer rapidement leur contravention via le mobile money en cas d’infraction, annonce le ministère de la Sécurité.

Le but de la plateforme E-contravention est de réduire « considérablement » la corruption sur la voie publique, explique le ministère, cité par la presse locale. Elle permettra également d’éviter « d’immobiliser les engins des usagers, de gagner en temps à travers la simplification de la procédure et d’avoir des données fiables et exploitables sur les contraventions ».

E-contravention est hébergée au Burkina Faso sur le serveur de l’Agence nationale de promotion des technologies de l’information et de la communication (ANPTIC), selon le ministère. Cette digitalisation de la procédure de gestion des contraventions concerne deux villes, notamment Ouagadougou et Bobo Dioulasso.   

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici