Burkina Faso : la Cedeao clémente avec les putschistes

0
936
Le Lieutenant-colonel Paul-Henri Damiba, chef de la junte militaire au Burkina Faso.

Les chefs d’Etat de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) ont décidé ce jeudi 3 février 2022 de ne pas imposer de nouvelles sanctions au Burkina Faso où des militaires ont pris le pouvoir le 24 janvier 2022, rapporte l’Agence France Presse citant une source anonyme.

« Nous allons rapidement demander aux autorités burkinabè de proposer un calendrier clair et rapide pour un retour à l’ordre constitutionnel », a ajouté cette source sous couvert de l’anonymat.

La Cedeao avait décidé de suspendre le Burkina Faso des instances de l’organisation sous régionale et d’envoyer deux missions sur place, l’une militaire, l’autre ministérielle.

La junte militaire au pouvoir dans le pays avait rétabli la Constitution, après l’avoir suspendue dès l’annonce du coup d’Etat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici