Burkina Faso : les médias dénoncent les agressions contre les journalistes

0
318

Les organisations professionnelles des médias du Burkina Faso (13) ont condamné « l’agression physique » contre les journalistes Luc Pagbelguem et Besséri Ouattara, dans l’exercice de leur profession, dénonce une déclaration de ces dites organisations, parvenue à Ouestaf News.

Elles invitent le gouvernement burkinabè à prendre toutes les dispositions pour protéger les journalistes dans l’exercice de leur profession. Ces organisations ont également appelé les autorités « à tout mettre en œuvre » pour garantir la liberté de la presse dans le pays.

Selon les organisations professionnelles des médias, les autorités burkinabè « encouragent la violence exercée par les agents de sécurités sur les journalistes par leur silence et leur inaction ».

Le 19 mai 2022, le journaliste reporter d’image (JRI), Luc Pagbelguem, avait été « agressé » par un agent de sécurité lors d’une cérémonie présidée par le Premier ministre, Albert Ouédraogo. Le journaliste sportif correspondant du quotidien « L’Express du Faso », Besséri Ouattara, avait fait l’objet de menace de mort par un individu après avoir relayé une information faisant état du refus des joueurs d’un club local du Burkina Fao de jouer un match en raison d’arriérés de salaires.  

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici