Burkina Faso : l’opposition rejette le nouveau code électoral

L’opposition parlementaire au Burkina Faso a annoncé, ce jeudi 9 août 2018 avoir introduit un recours devant le Conseil constitutionnel contre la modification du code électoral, rapporte l’AFP. Selon la même source, le texte adopté courant juillet 2018 par la majorité présidentielle, est jugé «divisionniste et dangereux», par les opposants.

Le nouveau code électoral consacre la carte nationale d’identité et le passeport comme les seules pièces servant à l’inscription sur les listes électorales et au vote, mais exclut l’usage de la carte consulaire pour les Burkinabè de l’étranger.

Cette nouvelle disposition est décriée par l’opposition qui y voit une «exclusion» et un «recul démocratique» par rapport à l’ancien code électoral qui permettait l’usage de la carte consulaire, largement utilisée par les 11 millions de Burkinabè de l’étranger (chiffre du ministère des Affaires étrangères).

PARTAGER