Burkina Faso : manifestation sur la dégradation de la situation sécuritaire

0
418
Le chef de l'Etat burkinabé, Roch Marc Christian Kaboré. Photo/présidence

Le président burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré a décrété un deuil national de trois jours à compter de ce mardi 16 novembre 2021, suite à une attaque terroriste contre un détachement de gendarmerie à Inata (nord) le dimanche dernier.

Ce 16 novembre 2021, des centaines de personnes ont manifesté dans la capitale burkinabè, Ouagadougou, pour exprimer colère face à la dégradation de la situation sécuritaire dans le pays.

« Nous devons rester soudés et déterminés face aux forces du mal qui nous imposent une guerre sans merci. Nous ne laisserons pas saper les fondements de notre Nation. Je salue la mémoire de nos vaillantes FDS (…) tombées sur le champ d’honneur. Condoléances aux familles éplorées », écrit le président burkinabè sur son compte Twitter. Le 15 novembre, l’état d’urgence a été décrété dans 14 des 45 provinces que compte le pays, afin de faciliter la lutte contre le terrorisme.

La région du nord du Burkina Faso, frontalier avec le Mali, est confrontée depuis plusieurs années à des attaque de groupe terroriste. Depuis 2019, le couvre-feu est instauré dans cette région et régulièrement prolongé.  

Depuis 2015, le Burkina Faso est confronté à une montée des attaques terroristes qui ont fait de nombreux victimes et plus de 1,4 million de déplacés internes, selon le gouvernement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici