Cedeao : la Cour de justice ordonne l’abrogation de « l’arrêté Ousmane Ngome » 

0
250
Le président sénégalais Macky Sall.

La Cour de justice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a ordonné l’annulation de l’arrêté interdisant les manifestations à caractère politique en centre-ville de Dakar (Sénégal), annonce un communiqué de l’Ong Amnesty international section Sénégal, parvenu ce 13 mai à Ouestaf News.

La Cour a donné un délai de trois mois à l’Etat du Sénégal pour abroger cet arrêté, indique le document. Elle juge que ce décret a engendré « une détresse, une déception, une frustration évidente face à la suppression de la possibilité de recueillir et d’exprimer des opinions sur des questions politiques qui affectent l’Etat du Sénégal ».

« La décision de la Cour de justice est claire sur le fait que l’arrêté a contrevenu aux libertés fondamentales pendant une décennie au Sénégal », souligne le directeur exécutif d’Amnesty International section Sénégal, Seydi Gassama, cité par le document. Selon M. Gassama, il incombe à l’Etat du Sénégal de respecter la décision de la Cour en abrogeant cet arrêté « au plus vite ».

Cette décision intervient suite à une plainte contre l’Etat sénégalais déposée le 14 septembre 2020 par la section Sénégal d’Amnesty International et la Ligue sénégalaise des Droits de l’Homme (LSDH)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici