Cedeao : la Cour de justice ordonne l’abrogation de « l’arrêté Ousmane Ngome » 

0
403
Le président sénégalais Macky Sall.

La Cour de justice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a ordonné l’annulation de l’arrêté interdisant les manifestations à caractère politique en centre-ville de Dakar (Sénégal), annonce un communiqué de l’Ong Amnesty international section Sénégal, parvenu ce 13 mai à Ouestaf News.

La Cour a donné un délai de trois mois à l’Etat du Sénégal pour abroger cet arrêté, indique le document. Elle juge que ce décret a engendré « une détresse, une déception, une frustration évidente face à la suppression de la possibilité de recueillir et d’exprimer des opinions sur des questions politiques qui affectent l’Etat du Sénégal ».

« La décision de la Cour de justice est claire sur le fait que l’arrêté a contrevenu aux libertés fondamentales pendant une décennie au Sénégal », souligne le directeur exécutif d’Amnesty International section Sénégal, Seydi Gassama, cité par le document. Selon M. Gassama, il incombe à l’Etat du Sénégal de respecter la décision de la Cour en abrogeant cet arrêté « au plus vite ».

Cette décision intervient suite à une plainte contre l’Etat sénégalais déposée le 14 septembre 2020 par la section Sénégal d’Amnesty International et la Ligue sénégalaise des Droits de l’Homme (LSDH)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here