Diphtérie en Afrique : MSF alerte sur le manque de stocks et d’investissements

0
242
La diphtérie sévit de plus en plus en Afrique, prévient l'Ong Médecins sans frontières (MSF)./Photomontage-Ouestaf News.

Médecins Sans Frontières (MSF) appelle les bailleurs et gouvernements à ne pas négliger la lutte contre la diphtérie, maladie infantile résurgente en Afrique depuis mai 2022. Bien que le pic des contaminations soit passé au Nigeria, l’ONG alerte sur le manque de stocks et d’investissements, rapporte Radio France internationale (Rfi).

Au plus fort de l’épidémie nigériane en 2023, les soignants ont dû faire face à une pénurie de vaccins et de traitements. Selon l’UNICEF, seule la moitié des enfants ciblés ont pu être vaccinés. Au Niger, en Guinée, en Mauritanie et en Afrique du Sud, des flambées épidémiques sont toujours actives d’après l’OMS. Au Niger, 3.398 cas suspects dont 229 décès ont été recensés en 2023.

MSF souligne que 65 % des patients ne sont pas totalement vaccinés. Face à la demande irrégulière, les laboratoires hésitent à augmenter leurs productions. L’ONG réclame la constitution de stocks de secours, davantage d’investissements pour la vaccination et le développement de traitements plus opérationnels sur le terrain, indique Rfi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici