Echos de la Can : du 12ème Gaïndé…

0
1219
Le 12è Gaïndé, l'autre force sur laquelle compte le sélectionneur Aliou Cissé. Photo/Cocan

Ils sont déjà connus et reconnus  comme tels. Fidèles et engagés à soutenir les équipes nationales du Sénégal, toutes disciplines sportives confondues. Les supporters sénégalais plus connus sous l’appellation de 12e Gaïndé,  ont encore répondu à l’appel du pays lors du deuxième match de la poule (C) qui opposait les « Lions de la Teranga » aux « Lions indomptables » du Cameroun. Dans cette bataille des « lions », le 12e Gaïndé a été d’un apport capital, voire déterminant dans l’issue heureuse de cette rencontre (3-1).

Banderoles, écharpes, instruments exotiques dans la pure tradition des sonorités du pays de la Terranga, étaient de sortie dans le Stade de Yamoussoukro, capitale politique de la Côte d’Ivoire. Le 12è Gaïndé sait accueillir ses stars.

Brillants aux couleurs nationales, les éléments du groupe  « Allez Casa » et de ceux des quatre régions du Sénégal, le 12e Gaïndé a enflammé les tribunes du Stade Charles Konan Banny de Yamoussoukro. Ils ont donné de la voix et du rythme, poussant les poulains du coach Aliou Cissé aux portes des huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2023.

Au son des tambours et des grelots made in Sénégal, les supporters sénégalais ont entrainé les 20.000 spectateurs présents au Stade Charles Konan Banny sur les airs de Mbalax (variété musicale populaire au Sénégal). Une ambiance carnavalesque sans répit qui a contribué à galvanisé les onze « soldats » sénégalais pour battre le Cameroun.

Ce rôle de 12e homme, joué à merveille et de façon synchronisée et harmonieuse par les supporters Sénégalais, doit servir d’exemple aux supporters des autres pays en compétition. Beaucoup d’entre eux, semblent ne pas encore comprendre l’importance psychologique de cet aspect sur les joueurs.

La bataille du regretté Abdoulaye Thiam, jadis considéré comme le supporter N° 1 des équipes nationales du Sénégal, n’aura pas été vaine. Son œuvre, en plus d’être pérennisée, fait des émules sur les stades du continent africain,  notamment ceux de la Côte d’Ivoire qui accueillent les matchs de la 34e édition de la coupe d’Afrique des nations. 

 FGB-FD

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici