Accueil Le fil Ouestaf Elimination prématurée des Africains au Mondial 2010 : le président de l’Ufoa...

Elimination prématurée des Africains au Mondial 2010 : le président de l’Ufoa dénonce une survivance de la colonisation

Le président de l’Ufoa s’adressait à un groupe de journalistes dont un collaborateur d’Ouestafnews à la veille des quarts de finale de la Coupe du monde 2010, avec le Ghana unique sélection africain présente à ce stade de la compétition.

« Tout le monde sait qu’à compétence égale, on doit recruter un technicien local qui n’aura pas besoin de s’adapter à la culture locale parce que maîtrisant parfaitement la situation », a indiqué le dirigeant nigérian, à la tête de l’Ufoa depuis avril 2007.

Par ailleurs, cet ancien Directeur des sports de son pays, ne comprend pas que des dirigeants puissent recruter un technicien à quelques semaines seulement de l’ouverture d’une compétition aussi importante.

« Ces décisions ont été à l’origine des échecs de la plupart des sélections africaines à la coupe du monde », a expliqué le patron de l’Ufoa qui rassemble 16 pays de la région ouest-africaine.

Le Nigeria et la Côte d’Ivoire ont tous deux remplacé leurs entraîneurs à quelques semaines de l’ouverture du mondial, après la prestation de leurs équipes à la Coupe d’Afrique des nations (Can 2010) jouée en Angola.

« Que peuvent apporter ces techniciens », s’est-interrogé Adamu regrettant le limogeage de l’ancien sélectionneur du Nigeria, Amodu Shaibu qui a gagné avec les Super Eagles, une médaille de bronze à la Coupe d’Afrique des nations.

Pour le patron de l’Ufoa, les présidents de Fédération n’ont souvent pas leur mot à dire dans le recrutement des entraîneurs, n’ayant pas les moyens de recruter des techniciens payés par l’Etat.

« Souvent, ils sont obligés de subir les desiderata des politiques », relève-t-il s’empressant de préciser que s’il faut faire confiance aux techniciens locaux, il faudrait toutefois que ces derniers puissent avoir de la compétence nécessaire.

Le football africain a besoin de techniciens chevronnés à qui on donne le temps de construire comme ça été le cas avec le Ghana, quart de finaliste de la Coupe du monde 2010. Le Serbe Milovan Rajevac a été recruté par la Fédération ghanéenne de football (GFA) en août 2008.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus populaires