Flux financiers illicites : l’Afrique perd 150 milliards de dollars par an

0
527

Les pays africains perdent jusqu’à 150 milliards de dollars par an à cause des flux financiers illicites, selon l’Union africaine (U.A). Cette perte est en gros imputable à l’évasion fiscale, mais aussi à « la mauvaise tarification du commerce et des services par les sociétés multinationales », souligne l’organisation continentale.

Selon l’UA, certains Etats africains semblent avoir pris la mesure de ce phénomène et ont réussi « à récupérer certains de leurs avoirs volés auprès de juridictions étrangères ». Ce sont l’Ethiopie, le Nigeria et le Mali, entre autres.

Les avoirs volés concernent les produits de la corruption, les revenus étatiques devant être issus de la fiscalité, les enrichissements illicites et les artefacts, consignés dans des juridictions étrangères. Pour y  faire face, l’Union africaine veut élaborer un « cadre juridique » à partir duquel les pays africains pourraient négocier la restitution de leurs avoirs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici