Accueil Le fil Ouestaf L’Afrique de l’Ouest en bref à 13H00 GMT, 14/08/2013 - Mali, Mauritanie,...

L’Afrique de l’Ouest en bref à 13H00 GMT, 14/08/2013 – Mali, Mauritanie, Niger, Banque, gouvernement, IBK

Niger-Gouvernement

Le Niger s’est doté d’un gouvernement d’union nationale, un acte justifié par l’insécurité qui sévit dans la sous-région et caractérisée par la multiplication d’attaques terroristes dans ce pays vaste sahélien. Ce gouvernement d’union nationale est élargi à des ténors de l’opposition (Wassalké Boukary, Alma Oumarou et Albadé Abouba) et compte 36 ministres dont la mission sera principalement de travailler à assurer la stabilité et la sécurité du Niger face à la menace terroriste. Des caciques de l’opposition, dont Seyni Oumarou, sont cependant restés, sourds à l’appel du président Mahamadou Issoufou.

Mali – IBK

Ibrahim Boubacar Keïta, donné vainqueur de la présidentielle malienne, devrait s’adresser à ses compatriotes après la proclamation des résultats provisoires, annoncée pour jeudi 15 août 2013 par le ministère malien de l’Administration territoriale. Sitôt les résultats publiés, Keïta a prévu de prendre la parole devant toute la presse. Il s’adressera également à la nation. Pour l’instant, IBK continue de recevoir les félicitations des chefs d’Etat étrangers dont ceux de la région-ouest-africaine et de réfléchir aux chantiers immédiats.

Mali – Cissé

Soumaïla Cissé, perdant du second tour de la présidentielle malienne croule sous les louanges et hommages de la communauté internationale, après son geste à reconnaître sa défaite avant même le verdict des urnes. Il s’est également engagé à n’introduire aucun recours. « Soumaïla Cissé a posé là un acte qui marque vraiment le retour du Mali à sa démocratie », a commenté l’actuel ministre malien des Affaires étrangères Tiéman Coulibaly, un allié d’Ibrahim Boubacar Keïta.
Mauritanie : nouvelles règles de crédit aux particuliers

Mauritanie – Finance

La Banque centrale de Mauritanie a décidé de réglementer le crédit aux particuliers, afin de limiter le surendettement des ménages et d’encourager les crédits immobiliers. « La durée d’un prêt affecté ne peut excéder quatre ans, celle d’un prêt personnel trois ans et d’un crédit immobilier 15 ans », a annoncé la Banque centrale, selon l’Agence mauritanienne d’infirmation (AMI, officielle) consultée par Ouestafnews.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus populaires