Levée des sanctions contre la Sierra Léone, poursuite de la mission des Nations Unies

0
409

Les sanctions dont il est question sont essentiellement un embargo sur les armes ainsi qu’une interdictions de voyager qui frappaient une demi-douzaine de leaders sierra-léonais impliqués dans la guerre civile. Cette mesure était en vigueur depuis 1997, selon des recherches effectuées à

Ouestafnews. La levée des sanctions était conditionnée à la démobilisation et au désarmement des troupes combattantes et à la réunification du territoire.

La Binucsil, « conformément à son mandat » a été invité « à apporter son concours au gouvernement sierra léonais » en perspective des élections de 2012 pour « prévenir et atténuer les conflits », affirme le Conseil de sécurité dans un communiqué parvenu à Ouestafnews.

Selon certains analystes, la prorogation du mandat est due à l’approche des élections de 2012, alors que les plus sceptiques estiment que la mesure est plutôt dictée par le besoin de faire fonctionner la bureaucratie onusienne.

« Toutes les indications montrent que 2012 sera une élection stimulante et complexe. Ceci est en partie dû au fait que le pays doit organiser trois élections en même temps », a déclaré Michael von der Schulenburg, représentant exécutif du Binucsil devant le Conseil de sécurité.

Petit pays d’Afrique de l’ouest, la Sierra Léone a connu une longue et meurtrière guerre civile entre 1991 et 2002 essentiellement due à la lutte pour le contrôle des zones diamantifères dans le pays. Selon l’encyclopédie en ligne « wikipédia » ce conflit a fait entre 100 000 et 200 000 morts et plus de deux millions de déplacés.

Mais depuis le pays semble avoir renoué avec la démocratie et a déjà connu une alternance pacifique lorsque le président Ernest Bai Koroma a remplacé en septembre 2007 un autre président « démocratiquement » élu, Ahmad Teejan Kabbah.

Le Binucsil créé le 1er octobre 2008 pour un mandat de deux ans avec comme mission de soutenir « la paix à long terme » ainsi que « la sécurité » et le « développement de la Sierra Leone ».

Il remplace un autre organisme à l’appellation presque similaire, le Bureau intégré des Nations Unies en Sierra-Leone (Binusil), qui lui-même avait succédé, en 2005, à la Minusil, la Mission des Nations Unies en Sierra Leone.

Ancienne colonie britannique, la Sierra Léone est indépendante depuis 1961.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here