Mali : Bamako suspendu par l’Union africaine

0
163

L’Union africaine (Ua) a suspendu le Mali de ses organes et ses institutions jusqu’à l’établissement d’un ordre constitutionnel normal, suite à celle de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), annonce un communiqué de l’organisation continentale.

L’Ua a « décidé (…) de suspendre immédiatement la République du MALI de sa participation à toutes les activités de l’Union africaine, ses organes et ses institutions, jusqu’à ce qu’un ordre constitutionnel normal soit établi dans le pays », précise le document. Elle a appelé les militaires à « urgemment et inconditionnellement retourner dans leurs casernes et à s’abstenir de toute interférence future dans les processus politique au Mali ». « Sans quoi, le Conseil n’hésitera pas à imposer des sanctions ciblées et d’autres mesures punitives » contre ceux qui empêchent la transition », indique la noté.

Le 24 mai dernier, le président de la transition, Bah N’Daw et son Premier ministre, Moctar Ouane avaient été arrêtés et démis de leurs fonctions par des soldats au camp de Kati, près de Bamako (capitale). L’arrestation des deux autorités fait suite à l’installation d’un nouveau gouvernement dans lequel n’ont pas été retenus les colonels Sadio Camara et Modibo Koné, respectivement ministre de la Défense et de la sécurité. Bah N’Daw et Moctar Ouane ont été libérés dans la nuit du 25 mai 2021.   

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici