Mali : le directeur des droits de l’homme de la Munisma déclaré persona non grata

0
2261

Le gouvernement malien a déclaré persona non grata le directeur des droits de l’homme de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilité du Mali (Minusma), Guillaume Ngefa-Atondoko Andal. Selon un communiqué du ministère malien de l’administration territoriale et de la décentralisation daté du février 2023, il est donné un ultimatum de 48 heures à M. Andali pour quitter le pays.

Cette décision fait suite « aux agissements déstabilisateurs et subversifs (…) en violation flagrante des principes et obligations que doivent observer les fonctionnaires des Nations unies », expliquent les autorités maliennes. Selon le gouvernement de la transition, le directeur des droits de l’homme de la Minusma a recruté des « usurpateurs s’arrogeant le titre de représentant de la société civile malienne en ignorant les autorités et les institutions nationales ».

Le 27 janvier 2023, Aminata Dicko s’était exprimée en tant que représentant de la société civile malienne à l’Onu, dénonçant la situation sécuritaire du pays et l’implication, selon elle, des partenaires russes à côté de l’armée nationale dans de graves violations. Des propos que le ministre des Affaires étrangers, Abdoulaye Diop, avait dénoncés dans un communiqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici