Mali : plus de 500 civils victimes de violence en trois mois (Minusma)

0
62

Au moins 527 civils ont été tués, blessés, enlevés ou portés disparus du 1er avril au 30 juin 2021, soit une hausse de plus de 25% par rapport au premier trimestres de l’année (421), selon un rapport trimestriel de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (Minusma), publié ce lundi 30 août 2021.  

« Le second trimestre de l’année a été marqué par une augmentation du nombre de civils affectés par les violations et atteintes aux droits de l’homme et au droit international humanitaire. Selon la mission de paix onusienne, « les principaux actes de violence contre eux ont été commis dans les cercles de Bandiagara, Douentza, Djenne, Koro, Mopti, Niono et Ségou (50%), ainsi que dans ceux de Ansongo et Gao (15%) ».

Les principaux actes de violences ont été « perpétrées majoritairement par le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (Jnim, sigle en arabe), l’Etat Islamique dans le Grand Sahara (EIGS) et d’autres groupes similaires ». Sur l’ensemble du territoire malien, les organisations terroristes « ont tué, blessé ou enlevé 54 % des victimes enregistrées » par la Minusma.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici