Nigéria : l’armée tue « par erreur » plus de 80 personnes

0
396

Au moins quatre-vingt-cinq (85) morts et plus d’une cinquantaine de blessés ont été enregistrés, suite à une erreur de tir de drone de l’armée nigériane, a annoncé ce mardi 5 décembre 2023, le commissaire de l’État de Kaduna chargé de la sécurité et des affaires intérieures, Samuel Aruwan. Dans une déclaration lue à la télévision nationale et reprise par France 24 sur son compte X (ex-tweeter), M. Aruwan précise que l’attaque au Drone a eu lieu dans la soirée du 3 décembre 2023 sur le village de Tudun Biri au nord-ouest du pays. La vidéo consultée par Ouestaf News a été transcrite en Français.

« Le bureau régional du nord-ouest a appris des autorités locales que 85 corps ont été enterrés et que les opérations de recherche sont toujours en cours », poursuit Samuel Aruwan .

M. Aruwan explique qu’un drone de l’armée qui était en mission de routine avait touché par inadvertance des membres de la communauté lors d’une fête dans le village. Le président Bola Ahmed Tinubu a ordonné ce mardi 5 décembre 2023 l’ouverture d’une enquête dans cette affaire.

L’Agence nationale de gestion des urgences (NEMA, en anglais) a indiqué ce mardi dans un communiqué, avoir annoncé le 3 décembre qu’un appareil volant appartenant aux Forces armées nigérianes (NAF, en anglais) avait bombardé un village dans l’État de Kaduna. Une annonce que l’armée nigériane avait en premier lieu démentie avant de confirmer l’information.

Le 17 janvier 2017, un jet de la NAF avait également bombardé « accidentellement » un camp de personnes déplacées dans l’État de Borno.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici