Putsch au Burkina Faso : l’Ong Article 19 pour une prise en compte des droits humains dans les négociations

0
807

L’Ong Article 19 a appelé ce mardi 8 février 2022 l’Union africaine (U.A) et la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) à mettre en avant la protection des droits humains « au cœur » de leur discussion avec le gouvernement de transition du Burkina Faso, indique un communiqué de l’organisation parvenu à Ouestaf News.

« Ces droits doivent être rétablis dans le pays et priorisés par l’U.A et la CEDEAO dans leurs pourparlers avec le gouvernement de transition. À son tour, le gouvernement de transition, s’il s’engage à restaurer la constitution, doit respecter ces droits et tous les droits de l’homme », souligne la directrice régionale d’Article 19 Afrique de l’Ouest, Fatou Jagne Senghore, cité par le document.

Le 24 janvier 2022, le président Rock Marc Christian Kaboré a été renversé par des militaires. Quatre jours après, la Cedeao a suspendu de ses instances le Burkina Faso. La junte militaire au pouvoir avait d’abord annoncé avoir suspendu la Constitution le 24 janvier, avant de la rétablir quatre jours après. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici