Accueil Brèves Second tour élection présidentielle : le Niger toujours privé d’Internet

Second tour élection présidentielle : le Niger toujours privé d’Internet

0
Second tour élection présidentielle : le Niger toujours privé d’Internet/Photo-Africtiviste.org

Les autorités nigériennes ont décidé la restriction de réseau Internet suite aux violentes manifestations qui ont suivi la proclamation des résultats du second tour de l’élection présidentielle du 27 décembre 2020, rapporte la presse nigérienne.

Cette restriction d’Internet a pour but de contenir la situation en empêchant la circulation « des messages de haine sur les réseaux sociaux », selon un proche de l’Etat nigérien, cité par Actuniger.com. Depuis le 24 février, l’accès à Internet a été restreint à Niamey (la capitale) et dans les principales villes du pays, sauf pour quelques rares services qui disposent de Wifi. En plus de ce blocage, la restriction s’est aussi étendue aux réseaux téléphoniques, explique la même source.

Face à cette situation, les Associations de la société civile nigérienne ont décidé de porter plainte contre l’Etat du Niger et les opérateurs de téléphonie mobile. Le 23 février, de violentes manifestations ont éclaté dans la capitale nigérienne et dans plusieurs villes après les proclamations des résultats provisoires du second de l’élection présidentielle dans le pays. Des résultats qui donnent la victoire à Mohamed Bazoum, candidat du parti au pouvoir contre Mahamane Ousmane, opposition, qui dénonce un « hold up électoral » et revendique également sa victoire.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Exit mobile version