Sénégal : le président Macky Sall annonce une loi d’amnistie et une présidentielle « avant l’hivernage »

0
365
Le président de la République du Sénégal, Macky Sall, contraint par le Conseil constitutionnel d'organiser l'élection présidentielle avant la fin de son mandat.

Le président Macky Sall a annoncé, le lundi 26 février, sa volonté d’organiser la présidentielle « avant l’hivernage » 2024 et un projet de loi d’amnistie générale qui sera examiné mercredi en Conseil des ministres, a appris Ouestaf News sur la Radiodiffusion télévision sénégalaise (RTS, public). 

Cette amnistie qui sera soumise à l’assemblée nationale concerne les faits liés aux manifestations politiques entre 2021 et 2024. Son objectif est de « pacifier l’espace politique » sénégalais « dans un esprit de réconciliation nationale » après l’interruption du processus électoral, a affirmé le président Sall à l’ouverture du «dialogue national » à Diamniadio (à une trentaine de km de Dakar). Opposés à ce « dilatoire » présidentiel, 17 des 19 candidats ont boycotté la rencontre qui s’achève aujourd’hui. 

Le conflit sur la date de la présidentielle qui devait avoir lieu le 25 février perdure depuis le report décidé par Macky Sall et censuré le 15 février par le Conseil constitutionnel. Les 7 « Sages » ont été saisis en début de semaine par la quasi-totalité des candidats qui réclament un scrutin avant le 2 avril, date d’expiration du mandat du président Sall, conformément à leur décision du 15 février dernier. Mais des candidats invalidés font pression pour la reprise de tout le processus électoral.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici