Sénégal : Rsf invite le président Diomaye Faye à tenir ses engagements envers les médias

0
413
Bassirou Diomaye Faye, après avoir voté ce 24 mars 2024, dans son village natal, Ndiaganiao dans la région de Thiès (centre).

L’Ong Reporters sans frontières (Rsf) invite le nouveau président du Sénégal Bassirou Diomaye Faye à tenir ses promesses envers les médias pour améliorer la liberté de la presse dans le pays, indique un communiqué de l’organisation parvenu ce 5 avril 2024 à Ouestaf News.

Dans son programme, le candidat à la présidentielle Bassirou Diomaye Faye s’était engagé à supprimer « la peine d’emprisonnement pour les infractions de presse » qui est une vieille revendication des organisations de journalistes.

Il avait également prôné la « tolérance zéro à l’égard des attaques contre les médias » afin de « garantir la sécurité des journalistes » et assurer le droit à l’information du public, rappelle Rsf. « La liberté de la presse a été gravement mise à mal ces dernières années au Sénégal (et) le pays doit renouer avec sa tradition de modèle en la matière (…) », souligne le directeur du bureau Afrique subsaharienne de Rsf, Sadibou Marong.

Entre 2021 et 2023, note Reporters sans frontières, plus d’une douzaine de journalistes ont été agressés par les forces de l’ordre et des soutiens d’acteurs politiques lors de manifestations, qui ont fait notamment suite à l’arrestation de l’opposant Ousmane Sonko, désormais Premier ministre du pays.

Le Sénégal est au 104e rang dans le classement mondial de la liberté de la presse de Rsf en 2023.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici