Sierra Leone : les femmes exigent la criminalisation des MGF

0
926

Les organisations de défense des droits des femmes de la Sierra Leone ont appelé les autorités gouvernementales à criminaliser les mutilations génitales féminines (MGF), indique une lettre ouverte adressé au président Julius Maada Bio.

Les signataires de cette lettre exigent « de promulguer d’urgence une loi interdisant explicitement les MGF à tous les âges ». Ils ont également exhorté les autorités sierra-léonaises à mettre en place des mesures adéquates pour éliminer les MGF et donner aux survivants et aux familles des victimes un moyen d’accéder à la justice.

La Sierra Leone a l’un des taux de prévalence des MGF les plus élevés en Afrique, avec 83 % de femmes et de fille âgées de 15 à 49 ans ayant subi une intervention, selon l’enquête démographique et de santé 2019 du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA).

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here