Sierra Leone : les femmes exigent la criminalisation des MGF

0
1252

Les organisations de défense des droits des femmes de la Sierra Leone ont appelé les autorités gouvernementales à criminaliser les mutilations génitales féminines (MGF), indique une lettre ouverte adressé au président Julius Maada Bio.

Les signataires de cette lettre exigent « de promulguer d’urgence une loi interdisant explicitement les MGF à tous les âges ». Ils ont également exhorté les autorités sierra-léonaises à mettre en place des mesures adéquates pour éliminer les MGF et donner aux survivants et aux familles des victimes un moyen d’accéder à la justice.

La Sierra Leone a l’un des taux de prévalence des MGF les plus élevés en Afrique, avec 83 % de femmes et de fille âgées de 15 à 49 ans ayant subi une intervention, selon l’enquête démographique et de santé 2019 du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici