Togo : des associations de la société civile exigent la libération immédiate des journalistes détenus

0
229

Des organisations de la société civile togolaise ont exigé ce mercredi 22 décembre 2021 la libération « immédiate » des journalistes Ferdinand Ayité, Joël Egah, indique-t-elles dans une déclaration conjointe.

« (…) Nous, représentants des organisations de la société civile (…), appelons le gouvernement togolais à libérer immédiatement Ferdinand Ayité, Joel Egah et Fovi Katakou et à lever le contrôle judiciaire d’Isidore Kouwonou », précisent-elles. Ces organisations demandent également à l’Etat togolais de « s’abstenir de prendre des mesures punitives contre les personnes organisant ou participant à des manifestations pacifiques ».

Le 10 décembre 2021, les journalistes Ferdinand Ayité et Joël Egah ont été arrêtés pour « diffamation et outrage à l’autorité » suite à des propos tenus dans « L’autre journal », une émission diffusée sur le plateau d’un web-TV. Isidore Kouwonou, présentateur de l’émission a également été placé sous contrôle judiciaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici