Un malade de Covid-19 peut-il consommer 25 litres d’oxygène par minute ? (Fact-checking)

0
2938
Un malade de Covid peut consommer jusqu’à 60 litres d’oxygène la minute./Ouestaf News.

Ouestafnews – L’utilisation de l’oxygène fait partie du traitement médical du Covid-19. C’est ce qu’on appelle : l’« assistance respiratoire ». Mais un malade de Covid-19 peut-il consommer jusqu’à 25 litres d’oxygène par minute ?  Ouestaf News a vérifié.

« Un malade atteint de Coronavirus peut consommer jusqu’à 25 litres d’oxygène par minute », a déclaré Dr Amath Diouf, directeur des infrastructures des équipements et de la maintenance au ministère de la Santé du Sénégal.

 La déclaration a été publié dans un article du site PressAfrik, un media sénégalais en ligne, le 26 juillet 2021. Pressafrik précise, dans son article, reprendre une information publiée par l’AS, un autre media local.

Contacté par téléphone par Ouestaf News, le docteur Amath Diouf n’a souhaité ni confirmer ni infirmer cette déclaration, expliquant qu’il ne fait pas d’entretien au téléphone. Il n’a pas non plus répondu à notre sollicitation par sms.

La maladie à Coronavirus est une infection due au virus SARS-CoV-2. La plupart des personnes infectées par le virus présentent une maladie respiratoire d’intensité légère à modérée. Si certains d’entre eux se rétablissent sans avoir besoin d’un traitement particulier, d’autres peuvent avoir la forme grave de la maladie. Celle-ci peut atteindre «  les personnes âgées et celles qui ont un problème médical sous-jacent, tel qu’une maladie cardiovasculaire, un diabète, une maladie respiratoire chronique ou un cancer », selon un article de présentation de la maladie publié sur le site de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Pour les cas sévères de Covid-19, le traitement inclut une assistance respiratoire pour aider à combattre le virus.

La réanimation d’un patient de Covid est envisagée « lorsqu’il est nécessaire de le placer sous oxygène, voire sous assistance respiratoire », indique Hraiech Sami,  Maître de conférences des universités, praticien hospitalier (MCU-PH) dans un article publié sur le site de The Conversation.

De l’utilité de l’oxygène

Selon le Centre national de ressources textuelles et lexicales (France), l’oxygène est un gaz incolore et inodore, existant à l’état libre dans l’atmosphère, dont il constitue approximativement un cinquième du volume, et qui est indispensable à la plupart des formes de vie, dont la vie humaine.

L’utilisation de l’oxygène fait partie du traitement médical du Covid-19. C’est ce qu’on appelle : l’« assistance respiratoire », selon Jean-Marie Aimé Sagne, pneumologue à l’hôpital Dalal Jamm de Guédiawaye, dans la banlieue de Dakar.

« Quand on ne donne pas de l’oxygène à un malade qui en a besoin, il peut avoir de l’hypoxie et cela tue », explique le docteur. L’hypoxie peut être rencontrée dans différentes situations pathologiques comme dans les maladies respiratoires ou cardiaques.

En cas d’hypoxie, « l’organisme dans son ensemble ou une partie du corps seulement (hypoxie tissulaire) peut être privé de l’approvisionnement nécessaire en oxygène », selon le Laboratoire hypoxie et physiopathologies, cardiovasculaires et respiratoires (HP2) du Centre de recherche Uga-inserm U1042 de Grenoble en France.

Il arrive que, parce qu’ils sont malades, des êtres humains n’arrivent plus à respirer normalement. Ils ont alors besoin d’assistance respiratoire. Dans ce cas de figure, la respiration artificielle se fait par le biais d’un appareil composé de tubes reliés aux voies respiratoires du patient.

Respiration naturelle et respiration artificielle

« La respiration naturelle correspond à la fonction physiologique qui implique les poumons, les capillaires sanguins ainsi que le cœur et qui permet de maintenir la composition adéquate du sang en oxygène (O2) et en gaz carbonique (CO2) », explique la Société française des infirmiers-anesthésistes (Sofia) dans un article sur leur site qui analyse le système respiratoire de l’être humain.

En cas de respiration artificielle, l’appareil respiratoire utilisé « permet d’assurer les fonctions des poumons lésés en assurant le transport de l’oxygène dans le sang et ainsi affiner les réglages du respirateur. Ces réglages, permettent en [outre], de mettre le poumon au repos, pour limiter les agressions et lui permettre de se régénérer », selon un article publié sur le site d’information en santé, Doctissimo.

L’assistance respiratoire est mise en place quand « un malade éprouve des difficultés pour respirer. Il faut donc lui donner de l’oxygène. Le nombre de litres d’oxygène sera en fonction de l’importance de cette détresse respiratoire », explique le docteur Jean-Marie Aimé Sagne.

60 litres par minute

La quantité d’oxygène administrée à un patient dépend de la gravité de l’infection. « Les malades peuvent consommer jusqu’à 15 litres d’oxygènes par minute et même au-delà. Ça peut même dépasser les 25 litres d’oxygène par minute », affirme Dr Sagne. Le pneumologue explique que tout dépend du niveau de la gravité de l’atteinte respiratoire parce que si « le Covid-19 atteint le poumon, il provoque une réaction inflammatoire ; et si le patient a un poumon qui est atteint à 75 %, il aura besoin de beaucoup de litres d’oxygène ».

Le pneumologue précise qu’administrer 15 litres d’oxygène à un malade peut l’aider à se rétablir, « s’il s’en sort à 95 %, mais, à 70 % ou en dessous, ce n’est pas suffisant ». Il faudra alors utiliser un dispositif en mesure de donner suffisamment de litres d’oxygène au patient, poursuit-il.

Dans un post sur sa page facebook, publié le 14 août 2021, Dr Boubacar Signaté, indique d’abord qu’il faut faire la différence entre un gaz sous pression et de l’eau minérale. « 100 mille litres d’un gaz sous pression, ce n’est rien du tout en termes de volume, ce n’est pas 100 mille litres d’eau minérale », précise le médecin urgentiste à SOS médecin du Sénégal.

Selon Dr Signaté « une petite bouteille d’oxygène de 5 litres (celles utilisées par les ambulances par exemple, pour déplacer les malades), sous une pression de 200 bars, contient 1.000 litres soit 200×5.

Une bouteille de 25 litres (Utilisées par exemple par les structures sanitaires) contiendra 5.000 litres.

Dans le cadre précis de la pandémie à Coronavirus, le médecin urgentiste explique que « pour un seul malade, si on met un débit de 60 litres par minute, ce qui est très fréquent pour un malade Covid-19 sous Optiflow (oxygèno-requérants à haut débit) par exemple, il consommera 3.600 litres en une heure, 86.000 litres (86 mètres cube) en 24 heures ». Cela revient à 60 litres par minute.

Il arrive qu’il y ait un excès d’oxygène dans le corps pouvant provoquer des dommages aux poumons. « Quand on donne beaucoup plus d’oxygène à un malade que nécessaire, ça devient toxique », explique Dr Jean-Marie Sagne. Il précise également que « la saturation normale doit tourner autour de 95-96 % ».

De manière générale, « 80 % des personnes hospitalisées à cause du Covid-19 ont besoin entre 3 et 15 litres d’oxygène par minute. Les 20 % restants ont besoin de plus de 20 litres par minute », explique un article du site Santémaghreb.com, citant Médecins sans frontière (MSF).

Jusqu’à 60 litres la minute !

En juillet 2021, des médias sénégalais, ont rapporté une déclaration de Dr Amath Diouf, directeur des infrastructures des équipements et de la maintenance au ministère de la Santé selon laquelle, « un malade atteint de Coronavirus peut consommer jusqu’à 25 litres d’oxygène par minute ».

Le Dr Diouf n’a voulu ni confirmer ni infirmer les propos qui lui sont prêtés. Toutefois, selon les spécialistes, le chiffre n’a rien d’extraordinaire ou d’exceptionnel pour les professionnels de la santé. Un malade de Covid peut effectivement consommer plus de 25 litres d’oxygène par minute.

D’ailleurs, selon le Dr Signaté, médecin urgentiste, cette quantité peut aller jusqu’à deux fois plus que les 25 litres annoncés. « Si on met un débit de 60 litres par minute, ce qui est très fréquent pour un malade Covid-19 sous Optiflow (…), il consommera 3.600 litres en une heure », soit 60 litres la minute.

MGN-YM/fd/ts

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici