BAD : le changement climatique coûte plus de 30 milliards FCFA par an à l’Afrique

0
314
La centrale à charbon de Bargny au Sénégal. Un type de projets dans lesquels la Bad ne compte plus investir. Photo/Ouestafnews

A l’ouverture, ce mardi 24 mai 2022 à Accra, des assemblées annuelles de la Banque africaine de développement (Bad), le président de l’institution, Akinwumi Adesina, a déclaré que l’Afrique paie un coût humain et financier annuel 30,588 milliards FCFA à la sécheresse, aux cyclones et autres phénomènes météorologiques extrêmes.

« Nous ne sommes pas responsables du changement climatique, mais nous souffrons de manière disproportionnée de ses conséquences négatives », a-t-il souligné, cité par le site de la Rfi.

Tout en rassurant sur les engagements déjà pris par la Bad, en particulier dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre sur le continent, M. Adesina a rappelé qu’il n’était plus question pour la Bad de financer des politiques énergétiques basées sur le charbon, par exemple.

Après deux éditions organisées par visioconférence à cause du Covid-19, les assemblées annuelles de la Bad ont lieu cette année en présentiel sur le thème « Favoriser la résilience climatique et une transition énergétique juste pour l’Afrique », indique la même source.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici