Bénin : «pas de législatives sans l’opposition» (Boni Yayi)

L’ex-président béninois Boni Yayi a demandé  l’arrêt du processus électoral en cours au Bénin, arguant qu’on ne peut pas tenir des élections législatives sans l’opposition

«Il ne saurait y avoir d’élections législatives (…) sans l’opposition», a-t-il déclaré dans des propos relayés par l’AFP. Thomas Boni Yayi qui a tenu une conférence de presse le 18 avril 2018 à Cotonou ne s’était plus exprimé publiquement depuis son départ du pouvoir.

Il a notamment  appelé son successeur à «prendre toute la mesures de la gravité de la présente situation (…) et à arrêter le processus électoral en cours».

Sur les sept partis politiques engagés dans la course aux législatives, seuls deux partis apparentés au pouvoir en place ont été autorisés par la Commission électorale à présenter leurs listes. Selon la Commission, les partis de l’opposition ne répondaient pas aux exigences du nouveau code électoral voté en septembre dernier.