L’Union africaine suspend le Niger de ses instances

0
468
Le siège de l'Union africaine à Addis Abeba.

L’Union africaine (Ua) a décidé de suspendre « immédiatement » le Niger des organes et institutions de l’organisation, annonce un communiqué final de la réunion du Conseil de paix et de sécurité (CPS), tenue le 14 août, publié ce mardi sur son site.

L’organisation panafricaine dit « prendre note » de la décision de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) « de déployer une force en attente » au Niger pour rétablir dans ses fonctions le président Mohamed Bazoum, victime d’un coup d’Etat militaire le 26 juillet 2023.

Toutefois, le CPS a recommandé à la Commission de l’Ua d’entreprendre une « évaluation des implications économiques, sociales et sécuritaires » d’un déploiement dans le pays.

Le CPS a, par ailleurs, demandé aux commissions de l’Ua et de la Cedeao de soumettre « d’urgence » la liste des membres du Conseil national pour la sauvegarde de la patrie (CNSP). Il a également recommandé d’y ajouter les personnes impliquées dans la violation des droits du président Bazoum, « en vue de sanctions ciblées et de l’application de mesures punitives individuelles ».

Le Conseil de paix et de sécurité a appelé les Etats membres de l’Ua à mettre en œuvre les sanctions décidées par la Cedeao. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici