Médias – Niger : les délits de diffamation et d’injure ne mènent plus en prison

0
628
Mohamed Bazoum, président du Niger.

Le gouvernement nigérien a adopté un nouveau projet de loi modifiant la loi portant répression de la cybercriminalité au Niger, annonce le communiqué du conseil des ministres du 27 avril 2022.

Ce nouveau projet de loi va permettre de mettre en harmonie « les dispositions (…) pour la suppression de la peine d’emprisonnement encourue en cas de délits commis par un moyen de communication électronique notamment l’injure ou la diffamation », précise le document.

« Avec les modifications relatives à la cybercriminalité (…), les délits de diffamation et d’injure ne conduisent plus à la prison », réagit le président nigérien Mohamed Bazoum sur son compte Twitter.

Selon les autorités nigériennes, le développement accéléré des technologies de l’information a engendré « des nouvelles formes de criminalité et a nécessité l’intervention de la loi 19 juillet 2019, portant répression de la cybercriminalité au Niger qui prévoit des peines privatives de liberté ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here