Santé : le Ghana élimine le trachome, le Burkina Faso sur la bonne voie

L'OMS compte éliminer le trachome d'ici à 2020, un objectif qui se chiffre à 1 milliard de dollars. Image/WHO

Ouestafnews – Le Ghana est devenu le premier pays africain à atteindre le stade d’élimination du trachome, indique l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à la mi-juin 2018. En Afrique de l’Ouest, l’essentiel des pays ont mis en place des programmes pour atteindre l’élimination des maladies tropicales négligées (MTN), catégorie dans laquelle entre le trachome.

Le trachome est une infection oculaire bactérienne non spécifique et contagieuse causée par la bactérie Chlamydia trachomatis. «Touchant au départ la paupière, il évolue, en l’absence de traitement, vers des lésions cornéennes irréversibles pouvant mener à la cécité », explique l’OMS.

«Ce succès est le résultat d’un dur travail abattu par des milliers d’éducateurs, de travailleurs de la santé et des agents de développement», a expliqué le ministre ghanéen de la Santé, Kwaku Agyemang-Manu, cité par l’agence de presse publique du Ghana (GNA).

Le directeur de la région Afrique de l’OMS, le Docteur Matshidiso Moeti, a lui salué «un leadership à tous les niveaux du Ghana».

La lutte pour l’élimination du trachome a été lancée par la communauté internationale, il y a 20 ans. Quand le Ghana mettait en place son programme d’élimination en 2000, le trachome était qualifié de problème majeur de santé notamment dans le nord et l’ouest du pays. Environ, 13.000 cas étaient recensés et 2,8 millions de Ghanéens vivaient sous la menace de la pathologie, selon les chiffres officiels.

«A l’heure actuelle, 1,9 million de personnes sont aveugles ou souffrent de déficiences visuelles modérées à graves, imputables au trachome et quelque 200 millions de personnes vivent dans des régions d’endémie nécessitant des interventions», indique la Coalition mondiale pour l’élimination du trachome sur son site internet.

Le Burkina Faso sur la bonne voie

Beaucoup de pays d’Afrique de l’Ouest ont lancé un programme d’élimination des maladies tropicales négligées (MTN). Le trachome, la filariose et l’onchocercose figurent parmi les priorités

En Côte d’Ivoire, 667.000 victimes du trachome sont actuellement sous traitement, indique l’organisation United to combat neglected tropical diseases.

Au Bénin et au Sénégal, respectivement 425.000 et 413.000 personnes sont sous traitement, selon la même source.

En dehors du Ghana, le Burkina Faso est aussi la voie pour atteinte du stade de l’élimination du trachome. Actuellement, tous les malades sont sous traitement, indique United to combat neglected tropical diseases.

MN/ad

 

PARTAGER