Sénégal : est-il vrai que 35% des filles sont mariées avant 18 ans ?

0
95

Ouestafnews – Au Sénégal, 35% des filles sont mariées avant l’âge de 18 ans, a affirmé Awa Fally Bâ, la directrice régionale de l’influence et du partenariat à Plan International. Ouestafnews a cherché à faire la lumière sur ce chiffre.

Contexte de l’affirmation

«Au Sénégal, environ 35% des filles sont mariées avant l’âge de 18 ans. Ce qui est quand même un niveau assez élevé. Cela a un impact direct sur la santé, sur l’éducation et sur la productivité économique des filles », a déclaré Mme Bâ, citée par le quotidien privé sénégalais Wal Fadjri, lors d’un atelier à Dakar. Cette rencontre servait de prélude à une réunion de haut niveau sur la question des mariages précoces en Afrique de l’ouest et centre, du 23 au 25 octobre à Dakar au Sénégal.

Lire aussi: mariages précoces, ces failles du code de la famille

Un chiffre qui remonte à 2013

Intitulé « Situation des enfants dans le monde » et publié chaque année par l’Unicef, ce rapport est souvent cité comme source par les acteurs de la lutte contre les mariages précoces. Dans son édition 2013, le rapport indique que 31 à 35% des filles au Sénégal sont mariées avant l’âge de 18 ans. Une étude qui prend en compte la période allant de 2000 jusqu’à 2011.
Dès lors, le chiffre de 35% sur lequel se base Mme Bâ est désuet surtout que l’Unicef a publié un autre rapport en 2016. Dans ce texte, il est affirmé qu’au Sénégal 32% des femmes sont mariées avant l’âge de 18 ans et 9% avant l’âge de 15  ans.

Selon l’ONG Plan International, « le mariage d’enfant (mariage précoce) est défini comme une union formelle ou informelle, qu’il soit sur les plans légal, religieux, ou coutumier de toute personne âgée de moins de 18 ans ».

Légère variation sur les dernières études

Au-delà de l’Unicef, des institutions nationales comme, l’Agence nationale de la statistique et de la démographie du Sénégal (ANSD) s’intéresse à ce sujet. Dans la dernière « Enquête démographique et de santé continue », l’ANSD indique un taux de 33% pour les mariages précoces au Sénégal.

D’ailleurs, dans un entretien avec Ouestafnews, Niokhobaye Diouf, le  directeur des droits, de la protection de l’enfance et des groupes vulnérables, a déclaré que le mariage précoce au Sénégal touche 33% des filles qui sont mariées avant l’âge de 18 ans.

Une marge dans laquelle restent beaucoup d’acteurs et officiels sénégalais comme le Premier ministre Mahamed Dionne. Ce dernier estime ce taux à 32%, en phase avec l’édition 2016 du rapport « Situation des enfants dans le monde » de l’Unicef.
En définitive, le taux exprimé par la directrice régionale de l’influence et partenariat à Plan international est désuet. Les taux fournis par l’ANSD et le dernier rapport de l’Unicef axés sur la base d’études plus récentes fixent respectivement, 33 et 32% soit 2 à 3 points de différence.

ON-MN/AD

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici