Mali – Guinée : la Cedeao maintient sa pression sur les autorités de la transition

0
350
Arrivée de la délégation de la CEDEAO à Bamako (Mali) le 23 août 2020/Photo : AfricaNews

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) s’est inquiétée pour la tenue à date échue des élections au Mali et en Guinée, indique le communiqué final de la 60e session extraordinaire des chefs d’Etat de l’organisation sous régionale.

Les chefs d’Etat ouest-africains ont maintenu l’exigence d’élections en février 2021 au Mali. Ils menacent d’imposer de nouvelles sanctions supplémentaires dès janvier 2022 si les autorités de la transition au Mali ne prennent aucun engagement allant dans ce sens, indique le document.

La Cedeao a également décidé de maintenir ses sanctions contre la junte militaire au pouvoir en Guinée depuis le 5 septembre 2021. Elle a réclamé un calendrier de retour des civils à la tête du pays et la tenue d’élections dans un délai de six mois. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici