Mali : les 46 soldats ivoiriens écopent de 20 ans de prison

0
1772

Les quarante-six soldats ivoiriens arrêtés en juillet 2022 au Mali ont été condamnés à 20 ans de prison et à deux millions FCFA d’amende chacun, annonce un communiqué du procureur général de Bamako publié ce vendredi 30 décembre 2022.

Ils ont été reconnus coupables de plusieurs délits : « attentat et complot contre le gouvernement et atteinte à la sûreté extérieure de l’Etat, de détention, port et transport d’armes et de munitions de guerre », rapporte le procureur général de Bamako.

La Cour a condamné par contumace les trois soldats, libérés en septembre 2022, « à la peine de mort et 10 millions d’amende chacun » pour les mêmes chefs d’accusation. Le procès des 46 soldats avait débuté le 29 décembre 2022.

Le 10 juillet 2022, les soldats ivoiriens avaient été arrêtés à l’aéroport international de Bamako. Ils avaient été accusés par les autorités maliennes de « mercenaires » venus « brises la dynamique de la refondation et de la sécurisation du Mali ». Pour le gouvernement ivoirien affirme de son côté que ces militaires avaient été déployés en soutien à la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali (Minusma). Quand à l’Onu, sa position avait été jugée peu claire par de nombreux observateurs. Trois d’entre eux avaient obtenu une libération un mois plus tard.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici