Lutte contre la corruption 2012-2017 au Sénégal: état des lieux

Cet état des lieux réalisé par l’équipe d’Ouestafnews s’appuie sur les faits, en relation avec les déclarations de bonnes intentions des autorités publiques sur la lutte contre ce mal qui gangrène notre pays et sape tout effort de développement.

Que nous révèlent ces documents ? En cinq ans, les corps de contrôle de l’Etat ont bel et bien mis à nu de nombreux cas de fraudes, de fautes de gestion, de détournements, de malversations ainsi que d’autres pratiques peu orthodoxes de ceux qui gèrent les derniers publics.

Au total, les auteurs de ces forfaitures ont fait subir au pays un préjudice dont les montants cumulés atteignent plusieurs centaines de milliards de FCFA, selon les montants cités dans les cinq rapports passés en revue, dont quatre de l’Inspection générale d’Etat et un de l’Office national de lutte contre la corruption (Ofnac).

Que deviennent les auteurs de ces forfaits ? Arrive-t-on à recouvrer les montants spoliés ? L’Etat sévit-il ? C’est ce que nous avons tenté de vérifier dans le cadre de ce travail réalisé en collaboration avec Ancir et soutenu par Osiwa.

Lire le dossier complet

Editorial : et voilà pourquoi il nous manque des machines de radiothérapie      
Sénégal: Lutte contre la corruption, deux poids deux mesures ?
OFNAC : une institution mort-née 
Recouvrement des biens mal acquis: un travail d’Hercule !

Rapport IGE 2015 : ADS, Mbaye Ndiaye, son fils et sa femme
Rapport OFNAC 2014-2015: Anne et Dia, ces partisans du présidents qui narguent l’office
Rapport IGE 2015 : comptes secrets à l’ADIE et détournement de ristournes à l’ASPIT

Rapport IGE 2014 : A Bambilor, des particuliers s’enrichissent au détriment de l’Etat
Rapport IGE 2013 : quand la Sar finance les voyages ministériels  

Rapport IGE 2013 : l’héritage calamiteux de Wade   
Rapport IGE 2012 : quand la Lonase finance la campagne de Wade   
Rapport IGE 2012 : PAD, ARTP, corruption et gabegie         

 

PARTAGER