Prix E-jicom de Journalisme : Babacar Guèye Diop, héros de la 4è édition (le communiqué)

0
601

Le journaliste Babacar Guèye Diop du journal « Le Quotidien » est sorti grand vainqueur de la cérémonie de remise des Prix E-jicom de Journalisme (4e édition), tenue le 22 décembre 2021 à Dakar.

Ces prix, qui distinguent les meilleurs travaux produits par les journalistes des médias sénégalais, sont une initiative de l’Ecole Supérieure de Journalisme des Métiers de l’Internet et de la Communication (E-jicom).

L’article de Babacar G. Diop sur la « gestion de l’hydraulique rurale : une réforme en eaux troubles », a particulièremlent séduit le jury, lui permettant de remporter à la fois le prix de la catégorie presse écrite et le Grand Prix E-jicom de Journalisme. Ce dernier récompense le meilleur article ou la meilleure production audiovisuelle, toutes catégories confondues.

A ces deux prix, le journaliste du Quotidien a ajouté le Prix Spécial « Droit des femmes » parrainé par Osiwa (Open Society Initiative for West Africa), un des partenaires de l’E-jicom à cette cérémonie depuis la 3è édition. Ces distinctions ont fait de lui le héros de la soirée, salué par une belle « standing ovation » lorsqu’il est monté sur le podium pour la troisième fois pour recevoir son prix.

A travers ces prix, l’E-jicom veut « contribuer à la promotion d’un écosystème médiatique crédible et propice à l’éclosion d’un journalisme de qualité, porté par des professionnels conscients de leur rôle et de leur utilité sociale », a déclaré Mme Sirandou Fall Samb, chargée de projet à l’E-jicom, dans son mot de bienvenue.

Outre Babacar Guèye Diop, une dizaine de journalistes (sur une vingtaine de nominés provenant de divers médias) ont été primés.

Lancés en 2017, les Prix E-jicom de Journalisme connaissent un succès grandissant et attirent chaque année de nouveaux partenaires. Ces derniers ont permis d’attribuer une demi-douzaine de prix dans des catégories dites « spéciales » : « Accès à l’information », parrainé par l’ambassade de Grande Bretagne ; « Liberté de presse » parrainé par Reporters Sans Frontières ; « Spécial Pasneeg », dédié exclusivement  aux femmes journalistes et soutenu par le Projet d’Apui à la Stratégie Nationale pour l’Equité et l’Egalité de Genre ; « Spécial Covid » parrainé par la Fondation Hirondelle et enfin « Droit des femmes » soutenu par Osiwa.

Le prix parrainé par Article 19, partenaire de longue date de l’E-Jicom, sur la transparence des industries extractives n’a pas été décerné.

Deux prix d’encouragement ont été attribués. Outre l’âge des candidats et leur nombre d’années d’expériences dans la presse (au maximum 35 ans et 10 ans, respectivement), les candidats doivent produire un travail de « terrain » sur des questions d’intérêt public, pour être éligibles à la compétition.

Le jury de cette 4è Edition était composé de journalistes expérimentés et reconnus par leur pairs : Hawa Ba, ancienne journaliste et sociologue ; Samba Dialimpa Badji, rédacteur en chef d’Africa Check ; Assane Diagne, adjoint au chef du bureau de l’AFP à Dakar ; Aminatou Mohamed Diop, journaliste indépendante ; Courani Diarra, journaliste indépendante ; Rudolph Karl, Journaliste à la West Africa Democracy Radio ; Adama Ndione, journaliste et enseignant, Outre leurs trophées et les certificats pour tous les nominés, l’ensemble des lauréats ont reçu des récompenses composées essentiellement d’outils de travail (ordinateurs, tablettes). Le lauréat du Grand Prix a reçu, en plus, un chèque de cinq cent mille francs CFA (500 000 FCFA).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici